Publicité

Archives du Centenaire 14-18 : un film amateur exceptionnel sur la vie des poilus est accessible en ligne

  • 272 1_8 actu Film 14-18 poilus CJO.jpg

    La première scène du film témoigne de l'horreur du quotidien des soldats de la Grande Guerre. (BDIC)
  • La Mission du Centenaire 14-18 a mis en ligne sur son site internet un document d'archives inédit. Tourné par un soldat en 1915 après les combats de Bois-le-Prêtre, il montre, pour la première fois en images, le quotidien morbide des poilus de la Grande Guerre.

    Une scène, entre toutes, marquera les esprits : celle de l'ouverture du film montrant, pendant de longues minutes, des soldats empilant des dizaines de cadavres dans une charrette, confrontés de plein fouet à l'horreur de "la mort de masse". 

    Loin des images diffusées à l'époque dans les cinémas, l'apparente habitude avec laquelle les combattants de la Grande Guerre côtoient la mort est inédite en vidéo. La découvrir ainsi constitue l'originalité du document exceptionnel d'une quinzaine de minutes mis en ligne par la Mission du Centenaire 14-18.

    Il rassemble des images datant de 1915, filmées après les combats de Bois-le-Prêtre, en Meurthe-et-Moselle, conservés jusqu'à aujourd'hui par la Bibliothèque de documentation internationale contemporaine (BDIC) et restaurés par le CNC.

    L'auteur finalement identifié

    Si les soldats eux-mêmes ont largement participé à la mise en images de la Première guerre mondiale, que ce soit à l'aide de dessins ou de photographies,les films tournés au front sont rares, en raison du coût et de l'encombrement du matériel.

    En plus d'accéder librement à ce document inédit, l'autre dimension intéressante de ce film est que son auteur n'a été identifié que très récemment : une lettre, conservée avec la bobine par la sœur d'un soldat mais adressée à un certain Jean Cordey, lui aussi présent dans le secteur de Bois le Prêtre en 1915, avait porté la confusion sur le réalisateur des images. C'est grâce au travail de la Mission du Centenaire que son auteur, Albert Gal Ladevèze, soldat du 168ème régiment d'infanterie, a pu être identifié.

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Indispensable

    Bannière BDD.gif