Publicité

Jeux vidéo : le MoMA transforme les joueurs en archivistes

  • 273 1 actu Moma jeux video CJO.jpg

    Capture du jeu Eve Online, enregistrée par un joueur. (Jared Sprague)
  • Les créateurs et les usagers seraient les plus à même d'accompagner l'introduction des jeux vidéo dans le patrimoine culturel.

    Le jeu vidéo serait-il l'objet culturel dématérialisé le plus difficile à archiver qui soit ? C'est possible, car il repose en effet sur un univers souvent complexe fait d'usages, de concepts graphiques et de scénarios stratégiques sur lesquels s'appuie toute sa légitimité culturelle. De plus, il dépend de plateformes irremplaçables à l'obsolescence extrêmement rapide.

    Mais comment transmettre au public l'ensemble de cet univers, parfois opaque pour les non initiés, lors d'une exposition ou le conserver, pour les générations futures, dans toute sa complexité ? La réponse pourrait venir des joueurs eux-mêmes, auxquels le Museum of modern art (MoMA) de New York a demandé de l'aide pour l'occasion.

    De vraies oeuvres d'art

    Car c'est un fait : considérés par beaucoup comme de véritables œuvres d'art, les jeux vidéo s'exposent. Le musée des Arts et Métiers de Paris, en 2010 ou encore le Smithsonian museum de Washington (Etats-Unis), en 2010, leur ont déjà fait une place de choix, et le MoMa de New York a même l'ambition de devenir une référence en la matière.

    Le célèbre musée d'art moderne a fait l'acquisition il y a un an de 14 jeux vidéos, lesquels ont été présentés dans l'exposition Applied Design, qui vient de se terminer. A cette occasion, le site de presse américain The Verge s'est interrogé dans un article très fouillé sur la façon de conserver et valoriser, au sein d'une exposition, un jeu vidéo.

    Capturer des extraits de parties

    Selon le journaliste Adi Robertson, "la conservation patrimoniale des jeux vidéo est un enjeu important", auquel le Moma a trouvé une réponse simplissime : demander aux joueurs d'y contribuer en enregistrant en envoyant des extraits de leurs parties.

    Le jeu multijoueurs Eve Online, créé il y a une dizaine d'années par l'islandais CCP Games et acquis par le Moma l'année dernière en est le parfait exemple : car ici, l'action et le talent des joueurs constituent l'essentiel de son intérêt. Par la capture de séquences de jeux éphémères traduisant la tension et la richesse des scénarios possibles, le Moma souhaite ainsi conserver et valoriser pour l'avenir ces contenus complexes que constituent les jeux vidéo. L'ensemble des règles du jeu ainsi que l'explication des sentiments humains qu'il mobilise pourraient également permettre aux visiteurs de l'appréhender dans son ensemble.

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Indispensable

    Bannière BDD.gif