Présidentielles 2017 : la BnF archive le web électoral

Le 15/03/2017 - Par Bruno Texier
La BnF a déjà archivé 13 consultations électorales depuis 2002 (Archimag)

La Bibliothèque nationale de France va collecter et archiver une sélection de sites, vidéos et réseaux sociaux en lien avec les élections présidentielles et législatives du printemps prochain. 

L'aventure a commencé en 2002 avec la collecte des élections présidentielles qui avaient porté Jacques Chirac à l'Elysée pour un second mandat. Depuis, la Bibliothèque nationale de France procède à l'archivage des principales consultations électorales françaises. Au total, 13 élections présidentielles, législatives, régionales, municipales et européennes ont fait l'objet d'une archivage méthodique mais non exhaustif.

En quinze ans, plus de 25 000 sites sites ou parties de sites ont été collectés dont 10 726 pour la seule année 2012. Au titre du dépôt légal, la BnF archivera une fois de plus un ensemble assez large de la production politique en ligne : sites des candidats et des partis politiques, comptes sur les réseaux sociaux, blogs, vidéos... mais aussi une sélection de sites associatifs, de particuliers et d'institutions.

Neutralité politique et sources très volatiles

"La BnF veille au pluralisme des sélections, dans un souci de neutralité politique et de représentativité des collections" indique la Bibliothèque nationale de France. En 2017, l'institution va porter une attention particulière sur Twitter et Instagram considérés comme "des sources très volatiles".

Grâce aux précédentes collectes effectuées par la BnF, il est aujourd'hui possible de se (re)plonger dans les sites de campagne de Nicolas Sarkozy (2012) et Ségolène Royal (2007) aujourd'hui disparus.

La BnF propose sur son propre site deux "parcours guidés" consacrés au web électoral et met à disposition des internautes un ensemble de jeux de données sur la plateforme opendata du gouvernement français.

 

Sur le même thème :

Les archives du web sont désormais accessibles dans 26 bibliothèques françaises

Archivage du web : 510 milliards de pages sur Internet Archive

À lire sur Archimag