SMASH : un séminaire dédié à la valorisation des archives audiovisuelles sportives

Le 19/09/2017 (Mis à jour le 20/09/2017) - Par Eric Le Ven
Séminaires dédiés au Management des contenus Audiovisuels du Sport de Haut niveau

[Publi-Info] L'Institut national de l’audiovisuel lance le 3 octobre SMASH !, un séminaire dédié à l'image de sport. Trois questions à  Bruno Masi, responsable pédagogique à l'Ina, en charge de la partie innovation.

Comment est née l'idée de SMASH ?

D'un constat : il n'y a jamais eu autant de compétitions sportives retransmises à la télévision ou sur le net. L'image de sport est désormais partout, en raison de la multiplication des chaînes thématiques mais aussi des sites spécialisés. La simplification des caméras et l'apparition des smartphones font de chacun de nous un récepteur mobile de ces images, mais aussi un émetteur. Du coup, de nouveaux formats apparaissent, des producteurs inédits comme les fédérations sportives émergent, et de nouvelles problématiques voient le jour : comment conserver, classer, éditer, valoriser et ne pas être submerger par ce flot continu ? En somme, faire que chaque image captée devienne une archive de qualité, et exploitable.

 

Personnellement, vous êtes en charge de la journée dédiée à l'innovation. En quoi consistera-t-elle ?

Nous avions envie, au cours de cette journée, d'anticiper les problématiques qui vont émerger dans les années à venir. L'image d'aujourd'hui, c'est l'archive de demain. Identifier les mutations technologiques à l'œuvre dans l'audiovisuel, c'est tenter de prévoir les questions de conservation et de mise en valeur notamment que tous les médias se poseront bientôt.

Au cœur de cette journée, il y a aura la réalité virtuelle dont l'engouement ces deux dernières années n'est plus à démontrer. Nombre de compétitions sportives sont d'ores et déjà retransmises en 360°. D'autres le seront bientôt, et cette fois en live, ce qui pose pas mal de défis techniques. L'autre volet de cette partie innovation sera dédié à la "Fan Expérience", c'est à dire tous les contenus créés pour renforcer ce que le spectateur-supporter peut vivre et expérimenter, avant, pendant et après la compétition. Á ce titre, nous ferons un focus sur une innovation née en Espagne : la miniaturisation et l'installation de caméras sur les maillots de foot. A terme, chaque maillot pourrait être équipé de deux caméras et permettre au spectateur de suivre à 360 le match depuis le joueur qu'il a choisi, comme s'il était dans sa peau.

 

Concrètement, quels sont les défis et l'intérêt que posent ces évolutions ?

Des défis technologiques dans un premier temps : comment récupérer tous ces flux d'images différents et faire en sorte de les conserver de manière durable ? La question du stockage et de la taille des fichiers est ici fondamentale. Il faut également anticiper les problématiques d'indexation, pour que toute image sportive soit potentiellement réutilisable. Pour les fédérations par exemple, ce point est fondamental car l'image est un vecteur de popularisation des sports mais aussi une source de revenus potentielle. Quant à l'intérêt, il semble évident : on n'a jamais autant aimé le sport, les audiences sont là pour le confirmer. Et on sait que le public des grandes compétitions est en demande d'expérimentation. On ne veut plus simplement regarder le sport, mais le vivre pleinement. On est à l'aune d'une profonde révolution dans nos manières de consommer des images : plus précises, plus près de la compétition, plus personnalisées. Autant de défis à relever sans attendre.

Plus d'informations sur : SMASH

À lire sur Archimag