Publicité

Stéphane Bern : le nouveau “monsieur patrimoine” de l’Elysée

  • 24069187452_117c012103_b.jpg

    Stéphane Bern est un proche du président Emmanuel Macron et sera en charge de recenser le patrimoine français en danger. (Eric Mezan /Visualhunt)
    Stéphane Bern est un proche du président Emmanuel Macron et sera en charge de recenser le patrimoine français en danger. (Eric Mezan /Visualhunt)
  • Samedi 16 septembre 2017, à l’occasion de sa visite au château de Port Marly, le président de la République a annoncé qu’il charge l’animateur Stéphane Bern de recenser les lieux de patrimoine “qui aujourd’hui souffrent.”

    Alors que les journées européennes du patrimoine ont eu un franc succès avec plus de 12 millions de Français à s’être déplacés. Le président de la République, Emmanuel Macron en a profité pour annoncer qu’il confie à Stéphane Bern “une mission qui consiste à d’abord recenser l’ensemble de notre patrimoine culturel, qui aujourd’hui souffre parce qu'il n'est pas en état, et menace parfois de disparaître.”

    Ce référencement est la première partie d’une tâche qui a pour but d’évaluer “les travaux de restauration indispensables” à entreprendre, mais aussi “de réfléchir à des moyens innovants de financer ces restaurations.” Bien que l’animateur de RTL n’ait pas encore reçu une lettre de mission officielle de la part de l’Elysée, la mission s’échelonnera sur “les mois et années à venir,” précise le président de la République.

    Un patrimoine restauré, une activité économique en hausse

    Le choix d’attribuer cette mission à Stéphane Bern fut simple pour Emmanuel Macron.  Celui-ci souligne : “la passion que Stéphane Bern a montré ces dernières années prouve son attachement profond au patrimoine culturel français.”

    Le locataire de l’Elysée n’a pas omis de préciser que la restauration du patrimoine est gage de croissance économique. “Partout où on restaure, on crée de l’activité. Parce que le patrimoine français c’est de l’attractivité touristique.” D’autant que le désormais “monsieur patrimoine” a affirmé au micro de plusieurs médias qu’il “ferait cela en plus de [son] travail, bénévolement.”

     

    À lire sur Archimag

    Commentaires (1)

    • Portrait de dracula

      on comprend mal que les Conservateurs du Patrimoine, pour ne citer qu'elles et eux, n'aient pas encore protesté contre cette peu républicaine pitrerie...

      sep 20, 2017

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.