Publicité

Si Versailles (numérisé) m'était conté...

  • vespera_versailles.jpg

    Plan pour un projet d’entresol sur la petite salle des gardes de l’appartement du Roi (détail). (Paris, Archives nationales)
  • Le projet VESPERA a permis de numériser les plans du château de Versailles et de mettre 16 000 images à disposition des internautes.

    C'est un fonds documentaire fragile et difficilement accessible qui est désormais mis à disposition du public. Les plans du château de Versailles ont été numérisés au cours d'une vaste opération qui a duré plus de quatre ans. 

    Ce corpus documentaire exceptionnel est consultable sur un site dédié de Château de Versailles et rassemble une grande variété de plans : coupes, élévations, détails d'architecture ou de décoration... Ils couvrent une large période (de la fin des années 1660 jusqu'au début du XIX​ème siècle) et donnent à voir les différents corps du château bien sur sûr mais également les jardins, le parc, le domaine et la ville de Versailles. "C'est le plus vaste ensemble documentaire sur l'architecture palatiale classique française des XVIIème et XVIII​ème sicèles" souligne-t-on à Versailles.

    Modélisation 3D

    Au total, 16 000 images seront mises progressivement en ligne grâce au concours de plusieurs institutions partenaires : Bibliothèque nationale de France, Archives nationales, laboratoire ETIS et ministère de la Culture. 

    Au-delà de la mise en ligne, ce chantier de numérisation en haute qualité "permettra des croisements jusqu'alors difficiles, voire impossibles matériellement" expliquent les auteurs du projet VESPERA ; "chacun pourra alors mieux appréhender la distribution des espaces, le fonctionnement et les usages, en fonction de la topographie et de la résidence royale".

    Des reconstitutions virtuelles ont également été  réalisées par des étudiants de l'université de Cergy-Pontoise à partir des plans numérisés. 

     

     

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    c’est la somme que permettrait d’économiser les chatbots aux entreprises, chaque année, d’ici 2023, contre 6 milliards en 2018.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Indispensable

    Bannière BDD.gif