Publicité

Géoportail en 4D

Plus de 1000 documents téléchargés chaque jour par les internautes. IGN

 

L'Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) lance la version 3.0 du Géoportail, plateforme de ressources géographiques et cartographiques de référence sur le territoire national. Parmi les innovations du portail, une quatrième dimension de données : le temps.

Destiné au grand public, aux entreprises et aux collectivités, Géoportail 3.0 permet la visualisation, la sauvegarde, le téléchargement et l'échange de cartes et de photographies aériennes, mais aussi de nombreuses autres données géolocalisées liées à l'environnement, à l'aménagement ou encore au service public. Renforçant sa dimension institutionnelle grâce à son nouveau référencement en .gouv.fr, la troisième version de la plate-forme se veut plus ergonomique, interactive et mobile, grâce, entre autres, à la création de comptes utilisateurs consultables partout et supportant des données sauvegardées.

2 millions de cartes numérisées

De plus, Géoportail 3.0 met les API (Application Programmating Interface) au cœur de son infrastructure. Ces bibliothèques logicielles permettent de développer des services de cartographie interactive sur des sites Internet tiers, permettant ainsi de croiser la géolocalisation avec tout autre type de donnée (fonds d'archives, ressources documentaires, etc.). Des données accessibles en 2D et en 3D, mais pas seulement : en numérisant et en ouvrant au grand public l'ensemble de ses archives (775 739 clichés dématérialisés des 6419 missions aériennes réalisées depuis 1945) auxquelles s'ajoutent les cartes de Cassini et celles de l'état-major, Géoportail permet à l'utilisateur d'explorer une quatrième dimension géographique : celle du temps. Avec, à terme, plus de 2 millions de cartes numérisées (le plus ancien document remontant à 1630), le Géoportail participe ainsi à l'écriture de l'histoire des territoires.

http://www.geoportail.gouv.fr

Formulaire de recherche

Le chiffre du jour

C'est plus que le montant total des sanctions pécuniaires infligées par la Cnil depuis 2004. Les deux amendes les plus fortes à ce jour restent celles reçues récemment par Google.

Nous suivre

Newsletter

Le Mag

Tout Archimag, à partir de 9,50 €
tous les mois.