Publicité

Les bibliothèques publiques face à leur avenir

Les bibliothèques publiques regroupent 54 701 titulaires Archimag

 

L’Inspection générale des bibliothèques dresse un état des lieux du métier de bibliothécaire dans la fonction publique et formule un certain nombre de propositions pour répondre à «la profonde mutation que connaissent les bibliothèques ».

La filière bibliothèque de la fonction publique regroupe 54 701 titulaires. Selon un rapport de l’Inspection générale des bibliothèques remis au ministère de l’Enseignement supérieur, la majorité d’entre eux est issue de la Fonction publique territoriale (33 640 personnes), suivie par les Certifiés de documentation et enseignants documentalistes (13 400 personnes) et la Fonction publique d’Etat (6 157 personnes). Viennent ensuite les ITRF (Ingénieurs et techniciens de recherche et de formation) des organismes de recherche (CNRS, INSERM, INRA…) (892 personnes) et la filière ITRF Enseignement supérieur (612 personnes).

Avec 33 640 titulaires, la Fonction publique territoriale est le premier employeur public de bibliothécaires. Cela représente pourtant moins de 2 % de l’ensemble de la fonction publique territoriale. Selon l’IGB, « le faible poids de ce cadre d’emploi a pour conséquence qu’il est difficile de faire percevoir aux décideurs les spécificités des métiers des bibliothèques ». Les effectifs des bibliothèques de prêt, quant à eux, s’élevaient à 2 825 agents en 2011.

En 2011, la France comptait plus de 13 400 professeurs documentalistes ou d’enseignants faisant fonction de documentaliste : environ 8 100 exercent en collège, près de 4 000 en lycée général et technologique et près de 1 400 en lycée professionnel.

Les femmes représentent les 2/3 de la filière bibliothèque

La répartition par âge au sein de la filière bibliothèques Fonction publique d’Etat fait apparaître plusieurs tendances : la tranche 40-44 ans est la plus importante (1 269 personnes) suivie de la tranche 35-39 ans (931 personnes). La tranche la moins importante est la 20-24 ans (11 personnes) suivie des 65 ans et + (62 personnes).

Du côté de la répartition par sexe, l’Inspection générale des bibliothèques confirme une tendance ancienne : « globalement, les femmes représentent plus des 2/3 de la filière » et souligne « qu’il y a une barrière à l’accès des femmes au corps des conservateurs généraux, liée à l’accès aux fonctions de direction ». 

Repenser les missions

Le rapport de l’IGN analyse par ailleurs les mutations qui affectent le fonctionnement des bibliothèques et souligne que « l’extension du numérique modifie l’équilibre actuel entre imprimé et électronique comme les rapports avec les usagers ». Après l’informatisation des catalogues, les bibliothèques doivent désormais compter avec la numérisation des contenus eux-mêmes et l’automatisation progressive des emprunts grâce à la technologie RFID. Autant de tendances qui doivent pousser les bibliothèques à repenser leurs missions vers des fonctions plus sociales et collaboratives.

« Un autre puissant facteur de changement est la mutualisation sous diverses formes» souligne l’IGB qui fait allusion aux réseaux spécialisés : Abes, Couperin, Carel… 

"Repyramidage"

Ces différentes tendances à l’œuvre depuis plusieurs années ont des conséquences directes sur le fonctionnement des bibliothèques : « les responsables politiques comme les usagers exigent désormais des bibliothèques plus et mieux ouvertes et des bibliothécaires assumant de manière active leur rôle de médiation et d’accompagnement. Il n’est plus question pour les personnels d’attendre derrière un bureau d’être « dérangés » précise l’IGB qui évoque un «bouleversement culturel capital ».

Face à ces mutations, l’Inspection générale des bibliothèques émet un certain nombre de recommandations comme le « repyramidage » des emplois (transformer les emplois de conservateur (A+) et de bibliothécaire assistant spécialisé (B) en bibliothécaire. Elle propose également de fusionner les corps de conservateur et de conservateur général ainsi que la création d’un grade à accès fonctionnel. L’IGB préconise enfin d’organiser un concours de conservateur commun aux fonctions publiques de l’Etat et territoriale.

 

Le prochain dossier d’Archimag (mai 2013) sera consacré aux bibliothèques à la reconquête de leurs usagers.

Formulaire de recherche

Le chiffre du jour

29
C'est le nombre de Français qui possèdent une tablette soit une hausse de 12 points par rapport à 2013.

Newsletter

Nous suivre

Le Mag

Tout Archimag, à partir de 9,50 €
tous les mois.