L'histoire du climat revisitée par les archives de Météo France

La pluie et le beau temps numérisés archimag

 

Un programme de restauration et de numérisation vise à sauvegarder des milliers de documents inédits.

En 1976, Météo-France confiait plus d'un siècle d'archives aux Archives nationales, soit 6 300 cartons représentant environ 2 kilomètres linéaires. Aujourd'hui, ces fonds entreposés sur le site de Fontainebleau sont exhumés afin d'être restaurés et exploités par les météorologues. Les scientifiques et les historiens du climat pourront bientôt se pencher sur un corpus documentaire inédit : cartes de prévision, relevés d'observation, atlas climatologiques... "Ce fonds constitue une source d'information inestimable sur l'histoire du climat" estime-t-on à Météo-France.

Un programme de sauvegarde conduit par les Archives nationales, Météo-France et la Fondation BNP Parisbas a été lancé afin de nettoyer, désamianter, trier, classer et numériser ces millers de documents portant sur la période 1850-1960. Ce chantier de conservation et de numérisation permettra d'enrichir considérablement la base de données climatologiques de Météo-France. En effet, aujourd'hui seuls 10 à 20 % des observations réalisées depuis la création du service météorologique français au milieu du XIXème siècle sont disponibles.

Accessoirement, les archives de Météo-France réservent quelques surprises comme ces relevés signés de Jean-Paul Sartre et Raymond Aron lorsque les deux philosophes effectuaient leur service militaire, dans les années 1930, au sein des unités météorologiques de l'armée.

Les archives numérisées de Météo-France devraient être mises en ligne dès 2013.

Le chiffre du jour

44
C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

Recevez l'essentiel de l'actu !

Le Mag

Tout Archimag, à partir de 9,50 €
tous les mois.