Publicité

Stockage et conditionnement : plus chic, plus stylé

 

L'offre de matériels de conditionnement et de stockage est pléthorique. La capacité de personnalisation du fournisseur, sa réputation et son service clients sont autant de facteurs pour bien choisir ses équipements.

Le monde des archivesi prend des couleurs et se diversifie, les fournisseurs sont d'accord sur ce point. « L'esthétisme et l'ergonomie jouent un rôle croissant pour les clients », confie par exemple Edouard Sureau, directeur général de la filiale hexagonale de Bruynzeel, fabricant néerlandais de systèmes de stockage et d'archivagei. Dans le même ordre d'idées, les dossiers et autres boîtes d'archives se personnalisent davantage en fonction des supports à sauvegarder, des choix en matière de conservationi et de l'espace disponible.
Proclass propose ainsi un système d'étiquetage et d'identification spécifique, avec un recours « systématique à de la couleur pour aider l'entreprise à différencier ses dossiers »,explique Philippe Tranchant, responsable du secteur Bretagne-Pays de Loire de ce fabricant. Face à des fournisseurs si nombreux, il devient parfois difficile de s'y retrouver dans la jungle de leurs offres de matériels de stockage et de conditionnement. La Direction des archives de France offre certes des recommandations aux institutions publiques. Pour les administrations et les entreprises, les fournisseurs mettent aussi en avant le très fort bouche-à-oreille à l'oeuvre sur ce marché. Reste que chaque société doit se poser un certain nombre de questions avant d'investir dans ces équipements.

cerner ses besoins en rayonnages avec un prestatairei

« Pour choisir des rayonnages, l'entreprise doit tout d'abord évaluer son besoin réel en archivage », explique Edouard Sureau. Il lui faut estimer « l'espace, son budget, le nombre d'utilisateurs amenés à consulter les documents stockés et la fréquence de leurs consultations », ajoute-t-il. Pour les rayonnages fixes, la plupart des fournisseurs considèrent l'offre relativement standardisée autour d'équipements de qualité comparable. Tous insistent, par conséquent, sur leur capacité de service et de conseil pour se démarquer dans ce secteur et se différencier des « revendeurs de catalogueListe des notices bibliographiques des documents que possède une bibliothèque. Il permet aux usagers et aux bibliothécaires de vérifier la disponibilité d’un document ainsi que de repérer des documents par auteur, titre, sujet, etc.">i », confie un spécialiste. « Nous devons nous déplacer, informer et orienter les entreprises », pensede son côté Yves Brunin, directeur de Dubich. « C'est le rôle du fournisseur que d'attirer l'attention du futur utilisateur sur les avantages et les inconvénients des différentes solutions », renchérit Pierre Schneider, directeur commercial pour la France de Jalema, fournisseur néerlandais de systèmes d'archivage.

le confort de l’assistance électrique en série

A l'instar de Bruynzeel, certains fabricants ont dernièrement mis l'accent sur les rayonnages mobiles électriques. En vogue depuis longtemps dans les pays nordiques, ceux-ci restent pour l'heure peu répandus en France. Le prix de revient de ces équipements est pourtant intéressant, selon Edouard Sureau. La possibilité d'ouvrir automatiquement les épis pour l'aération des archives offre aussi, selon lui, un certain nombre de bénéfices ent erme de conservation.
Dans un autre style, Materic propose des mobiliers de rangement modulaire en bois – série Lundia. La hauteur des éléments s'échelonne de 49 à 249 cm ; leur profondeur va de 15 à 60 cm et leur largeur peut atteindre 100 cm. Ils coûtent plus chers que les structures en acier et leur caractère inflammable les rend peu appropriés aux archives. Mais ils offrent plusieurs avantages, selon Régine Tandavarayen, directrice de la société. « Le bois est biodégradable et écologique », explique-t-elle ;« ce matériau offre aussi une excellente capacité de résistance technique à la charge » – jusqu'à150 kg par tablette.
 
se doter de conditionnements adaptés

Hors rayonnages, les possibilités d'aménagement sont multiples pour optimiser ses espaces d'archivage. Chez Proclass, vous trouverez, par exemple, une Mappothèque, c'est-à-dire un meuble compact d'une surface ausol de 0,67 m2 pouvant contenir jusqu’à 7,5 m linéaires de documents. Et si vos archives contiennent de nombreux supports numériques, Dubich peut mettre à votre disposition une armoire acceptant environ 2 360 CD.
Enfin, pour la sauvegarde de vos documents à valeur historique ou patrimoniale, pensez à regarder du côté des spécialistes des boîtes et pochettes haut de gamme, comme Atlantis, Secan (Société de conseil en archivage neutre) ouStouls. A l'instar des cartons Cauchard, qui jouissent d'une grande popularité sur le marché, ces derniers offrent des conditionnements– garantis PH neutre ou sans acide – pour l'archivage des photographies ou des oeuvres d'art.
 
Voir les autres matériels de stockage :

  • armoires multimédia
  • meubles à dossier à lecture verticale
  • boites d'archives
  • dossiers suspendus

Formulaire de recherche

Le chiffre du jour

1
C'est le nombre de sites internet que compte officiellement la toile mondiale depuis le 17 septembre dernier.

Newsletter

Nous suivre

Le Mag

Tout Archimag, à partir de 9,50 €
tous les mois.