Publicité

22 ans après sa destruction, la Bibliothèque nationale de Bosnie renaît de ses cendres

  • bib sarajevo2.png

    La Bibliothèque nationale de Bosnie à Sarajevo (c www.nub.ba)
  • Le coût des travaux de reconstruction est estimé à 12 millions d'euros pris majoritairement en charge par l'Union européenne.

    De 1992 à 1995, la Bosnie fut ravagée par une guerre intercommunautaire qui provoqua la mort d'environ 100 000 personnes. Les biens culturels ne furent pas épargnés. Dans la nuit du 25 au 26 août 1992, la Bibliothèque nationale de Bosnie à Sarajevo, baptisée la "Vijecnica", était incendiée par des artilleurs serbes. Les flammes détruisirent plusieurs centaines de milliers d'ouvrages, dont de nombreux livres rares.

    Vingt-deux ans plus tard, la "Vijecnica" renaît de ses cendres. La bibliothèque a été inaugurée le 9 mai dernier après de très longs travaux de reconstruction lancés en... 1996. Pour le maire de Sarajevo, Ivo Komsic, l'essentiel est ailleurs : "Vijecnica est le symbole de notre force de surmonter le passé et de notre souhait d'un avenir différent et meilleur".

    Le coût des travaux de reconstruction s'élève à 12 millions d'euros dont neuf millions ont été pris en charge par l'Union européenne. Le bâtiment, construit en 1896 dans un style pseudo-mauresque, fut d'abord le siège de l'administration municipale de Sarajevo. Il abritait la Bibliothèque nationale de Bosnie depuis 1949.

     

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    c’est la somme que permettrait d’économiser les chatbots aux entreprises, chaque année, d’ici 2023, contre 6 milliards en 2018.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png