Publicité

Kansas : les autorités interdisent la bibliothèque miniature construite par un garçon de 9 ans

  • La little free library de Spencer.jpg

    Spencer et sa bibliothèque miniature. (DR)
  • Le jeune garçon du Kansas avait construit sa bibliothèque miniature afin de promouvoir l'alphabétisation et la lecture dans son quartier. Ses voisins n'ont pas apprécié.

    "Prenez un livre, laissez un livre" était-il inscrit sur la minuscule maison en bois que Spencer Collins avait construite avec son grand-père : une "little free library" (bibliothèque miniature et gratuite), comme on en trouve actuellement beaucoup aux États-Unis. Sans doute avez-vous déjà entendu parler de ces petites installations qui fleurissent aux coins de rues et dédiées au prêt de livres libre et gratuit entre voisins ? Spencer, un jeune Texan de 9 ans, aimait tellement les livres qu'il avait décidé d'en construire une sur la pelouse de sa maison et d'y accoler un petit banc, dédié à la lecture. Une jolie initiative ayant provoqué la plainte de certains riverains. Les autorités de la ville de Leawood, au Kansas, s'en sont donc mêlées.

    9 000 "like" sur Facebook

    "Aucune structure, y compris garage, grange, hangar, serre, piscine hors sol ou dépendance" n'est autorisée sur la pelouse d'une maison si celle-ci ne lui est pas directement reliée. Avec sa bibliothèque miniature, le jeune garçon (et ses parents) violait cet arrêté municipal au point de s'exposer à une lourde amende. Ceux-ci n'ont pas souhaité en rester là : bien qu'ils se soient pliés à la loi et aient remisé l'installation dans leur garage, les Spencer ont lancé un appel sur Facebook de façon à obtenir un maximum de soutien à faire valoir lors du prochain conseil municipal de la ville. "Je compte juste leur expliquer pourquoi cette little free library est une bonne chose pour la communauté et pourquoi ils devraient aménager la loi, a déclaré Sarah collins, la maman de Spencer. A ce jour, la page Facebook de Spencer a déjà recueilli près de 9 000 "like".

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    banniere GP52 web.png

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.