Lire un livre de 500 pages en 20 minutes, c'est possible ?

Le 19/12/2016 - Par Bruno Texier
8 personnes sur 10 se plaignent de ne pas avoir assez de temps pour lire (Damien [Phototrend.fr] via VisualHunt / CC BY-NC)

Une start up française propose de "lire des livres sans les lire" grâce à "des résumés clairs et didactiques" réalisés par des auteurs plutôt que par des logiciels.

8 heures et 30 minutes sont nécessaires pour lire Madame Bovary et ses 151 790 mots. Combien de temps vous faudra-t-il pour avaler les 976 pages du célèbre "Capital au XXIème siècle" (Thomas Piketty) que personne (ou presque) n'a lu jusqu'au bout ? 23 minutes seulement ! C'est tout cas la promesse de la start up Koober qui propose de "lire des livres sans les lire" grâce à "des résumés clairs et didactiques".

Cette start up française dresse un constat : 8 personnes sur 10 se plaignent de ne pas avoir assez de temps pour lire. En revanche, tout le monde dispose d'une vingtaine de minutes à consacrer à un "koob" c'est-à-dire un résumé. Pas de logiciel derrière Koober mais "des auteurs qui suivent une méthodologie spécifique pour extraire l'essence des livres et éliminer tout superflu" explique Alexandre Bruneau le PDG de la jeune pousse.

Des essais mais pas de littérature

Ce service de résumés ne concerne que des ouvrages appartenant à la catégorie "essais" notamment la production éditoriale consacrée à l'actualité, au marketing, à l'économie et à l'innovation : "Cinq ans pour l'emploi" (Alain Juppé), "No logo" (Naomi Klein), "Blockchain Revolution" (Don Tapscott)... Pour lire Flaubert, Dostoievski ou Mario Vargas Lllosa il faudra passer par la lecture traditionnelle.

L'accès aux résumés de Koober se fait sur la base d'un abonnement : une formule mensuelle à 7,99 euros par mois ou un engagement annuel plus avantageux à 6,67 euros par mois. Les résumés sont ensuite accesibles via un téléphone (iOS et Abdroid), une tablette ou un ordinateur.

À lire sur Archimag