Moi, directrice de bibliothèque universitaire à Angers

Le 25/07/2017 (Mis à jour le 27/07/2017) - Par Clémence Jost
« J'ai à coeur de promouvoir un bon management qui ne soit ni féminin ni masculin » Nathalie Clot / DR

Sommaire du dossier :

Nathalie Clot dirige la bibliothèque universitaire d'Angers depuis quatre ans. Franche sur les problématiques qu'elle rencontre autant que sur son enthousiasme consciencieux, la jeune femme déplore néanmoins la lente féminisation de sa profession.

« On ne naît pas directeur de bibliothèque universitaire, on le devient », martèle Nathalie Clot, pour qui apprendre de ses erreurs est indispensable à toute personne qui occupe un poste de direction.

Car ce n'est ni sur les bancs de l'École des chartes, ni sur ceux de l'Enssib, où elle a successivement passé ses diplômes d'archiviste-paléographe, puis de conservateur de bibliothèques, que la jeune femme s'est préparée à son métier de directrice de BU.

Si les formations qu'elle y a suivies ont été à la fois passionnantes et remobilisables au quotidien, elle reste convaincue que certaines compétences administratives et comportementales ne peuvent s'acquérir qu'en pratiquant. « Aucune formation initiale ne permet d'arriver à ça. Heureusement, il y a des avantages à vieillir », ironise la jeune femme de 42 ans.

Lorsqu'elle se présente en 2013 au poste de directrice des bibliothèques et archives de l'université d'Angers, Nathalie Clot est loin...

Les lecteurs ne les connaissent pas, ils sont pourtant bien là : les directeurs de bibliothèque. En bibliothèques de lecture publique ou universitaires, ce sont eux qui donnent le cap, motivent les équipes, tiennent les budgets.
  ou  Abonnez-vous

À lire sur Archimag