Publicité

Extension des horaires des bibliothèques : vers davantage d’automatisation

  • neon_open.jpg

    Celles qui ont mis en œuvre ces technologies ont vu leur fréquentation progresser et le nombre d’emprunts augmenter. Les usagers ont, quant à eux, exprimé une préférence pour ces horaires plus flexibles. (Pixabay/StockSnap)
  • Dans certains pays d’Europe, les bibliothèques se sont emparé du sujet de l’extension de leurs horaires en faisant le choix de la modernisation des équipements et l'automatisation. Exemple au Danemark.

    Certaines bibliothèques scandinaves sont à ériger en modèle. Elles n’ont pas hésité à investir dans des technologies permettant d’améliorer les services offerts au public en élargissant les horaires d’ouverture, sans pour autant augmenter les coûts liés au personnel. Comment ? En s’appuyant sur un système capable de contrôler et de surveiller son fonctionnement quotidien (l’accès au bâtiment et aux équipements, par exemple), une bibliothèque peut aménager des plages horaires durant lesquelles le service sera assuré par le personnel, et d’autres durant lesquelles la bibliothèque fonctionnera sans personnel. Elle peut ainsi rester ouverte au public plus longtemps.

    Des bienfaits avérés

    Celles qui ont mis en œuvre ces technologies ont vu leur fréquentation progresser et le nombre d’emprunts augmenter. Les usagers ont, quant à eux, exprimé une préférence pour ces horaires plus flexibles, qui leur permettent d’aller à la bibliothèque et d’utiliser ses équipements à des heures qui leur conviennent mieux.

    Flexibilité totale

    Lorsque le réseau de bibliothèques de la municipalité de Gladsaxe, au Danemark, s’est demandé quel moyen serait le plus adapté pour offrir un service plus flexible à ses usagers, le modèle de type libre-service s’est vite révélé le plus pertinent. Gladsaxe, qui possède cinq bibliothèques pour 65 000 habitants, voulait déployer cette technologie dans deux d’entre elles. En aménageant les horaires d’ouverture de ces bibliothèques, elle souhaitait offrir aux usagers la possibilité de s’y rendre soit durant les heures de service habituelles, soit en dehors de ces heures, lorsque que le personnel est absent.

    Domotique pour bibliothèque

    La solution Open+ de Bibliotheca répondait parfaitement à ces attentes et pouvait s’intégrer aux infrastructures existantes des bibliothèques. Plus de 130 bibliothèques ont fait de même dans différents pays nordiques. Grâce à cette solution, il est possible de définir à la fois les heures auxquelles la bibliothèque sera ouverte avec du personnel présent, celles où elle sera ouverte sans personnel et celles où elle sera fermée. Ces horaires peuvent être configurés de manière à ce que le système, dès lors qu’il est activé, puisse contrôler automatiquement différents dispositifs et déclencher par exemple la mise sous tension des équipements, l’accès des usagers au site, le système de sécurité et les caméras de surveillance, mais aussi l’éclairage et la sonorisation (pour la diffusion de messages sonores).

    horaire-bibliotheque

    Un point technique

    Le système s’appuie sur un simple module d’accès externe qui, au passage de la carte d’adhérent, déclenche l’ouverture des portes, la mise sous tension des automates et permet ainsi aux usagers de continuer à utiliser normalement les équipements de la bibliothèque, tels que les bornes de libre-service, les ordinateurs, les imprimantes, etc. C’est ce contrôleur qui, couplé au calendrier, gère les modes d’ouverture (mode ouvert avec ou sans personnel, mode fermé, etc.). Il est relié au panneau de contrôle d’accès extérieur et autorise ou non l’accès à la bibliothèque en fonction des listes qu’il a en mémoire : une liste blanche (l’entrée est autorisée pour toutes les personnes identifiées) ou une liste noire (l’accès est autorisé à tous, sauf certaines personnes). Le contrôleur gère également la diffusion de messages sonores sur les haut-parleurs présents, et la mise sous tension des ordinateurs et de la lumière. Ainsi, en fonction des horaires de fonctionnement établis, le système décrète que les lumières sont allumées, semi-allumées ou éteintes.

    Liberté chérie

    “Les usagers peuvent ainsi accéder à leur bibliothèque comme ils en ont l’habitude, même lorsque le personnel n’est pas présent”, indique Maria Kruchov, bibliothécaire et coordinatrice du site. Au départ, la municipalité et les bibliothécaires étaient plutôt inquiets et se posaient beaucoup de question. “Au début, nous ne savions pas comment les usagers allaient se comporter en l’absence de personnel”, ajoute la bibliothécaire. “Allait-on leur confier la bibliothèque pour ensuite la retrouver en mauvais état ? Finalement, aucune dégradation n’a été constatée”.

    Des craintes non fondées

    ...

    Vous avez lu 50 % de cet article issu du guide pratique L'innovation en bibliothèque, publié par Archimag.

    guide-pratique-Archimag

    Pour commander le guide pratique, le recevoir en quelques instants et lire l'article en intégralité ou pour consulter le sommaire du guide, cliquez-ici

    L'innovation en bibliothèque

    Les bibliothèques sont de vieilles institutions. Cependant, si elles restent des sanctuaires du savoir et des points de repère dans une ville ou sur un campus, elles n’en sont pas moins capables d’innovations, dans un monde qui change, pour attirer de nouveaux publics tout en gardant les anciens. 
    Ces innovations s’opèrent par petites touches ou à travers de vastes chantiers. Les évolutions des usages forment le moteur de la transformation. Il est devenu nécessaire d’élargir les horaires d’ouverture, de faire davantage appel à l’automatisation, de procéder à des “mesures d’impact” et d’ajuster son offre.
    Les challenges sont nombreux : gestion des données de recherche, transition bibliographique, prêt numérique, mobilité, chatbot, question des communs, prêt d’objets, tenue d’ateliers, présence à travers les réseaux sociaux, maîtrise de l’expérience utilisateur…
    Logiciels, mobilier, automates et équipements divers : les moyens à la disposition des bibliothèques prennent aussi part à l’innovation..

    Feuilletez quelques extraits du guide en cliquant ici.

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    GP_62
    Les bibliothèques sont de vieilles institutions. Cependant, si elles restent des sanctuaires du savoir et des points de repère dans une ville ou sur un campus, elles n’en sont pas moins capables d’innovations, dans un monde qui change, pour attirer de nouveaux publics tout en gardant les anciens. Ces innovations s’opèrent par petites touches ou à travers de vastes chantiers. Les évolutions des usages forment le moteur de la transformation. Il est devenu nécessaire d’élargir les horaires d’ouverture, de faire davantage appel à l’automatisation, de procéder à des “mesures d’impact” et d’ajuster son offre. Les challenges sont nombreux : gestion des données de recherche, transition bibliographique, prêt numérique, mobilité, chatbot, question des communs, prêt d’objets, tenue d’ateliers, présence à travers les réseaux sociaux, maîtrise de l’expérience utilisateur… Logiciels, mobilier, automates et équipements divers : les moyens à la disposition des bibliothèques prennent aussi part à l’innovation.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de personnes que le gouvernement souhaite former au numérique dans les prochaines années.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Ex Libris banner_0.jpg

    banniere GP52 web.png