Publicité

eFutura : nouvelle association pour la démat et le numérique

  • 292 1_ actu eFutura Laurent Prével MRE.jpg

    Laurent Prével, président d'eFutura
    Laurent Prével, président d'eFutura.
  • Laurent Prével prend la présidence d’eFutura, nouvelle association qui entend promouvoir les métiers de la dématérialisation des documents et du numérique. Elle rassemble nombre de membres laissés orphelins par la liquidation judiciaire de l’Aproged. A peine née, eFutura affiche un calendrier déjà bien chargé.

    C’est le 26 janvier que s’est tenue la première assemblée générale d’eFutura. Son site affiche son ambition : “Transition numérique, gestion, valorisation, préservation des contenus numériques”. L’association compte une vingtaine de membres à son lancement. Laurent Prével (Laurent Prével Conseils) en est élu président (voir le conseil d’administration et le bureau).

    Laurent Prével avait été président de l’Aproged, association des professionnels pour l'économie numérique, disparue fin 2015 suite à sa liquidation judiciaire (1). Nombre de membres d’eFutura avaient aussi appartenu à l’Aproged.

    eFutura s’est organisée en trois collèges :

    • collège 1 : offreurs de produits et services
    • collège 2 : utilisateurs
    • collège 3 : institutions, universités et laboratoires de recherche intervenant dans les domaines couverts par l’association.

    Consacrer un collège aux utilisateurs est une nouveauté, précise Laurent Prével. Par ailleurs, différentes commissions se mettent en place. Le président fraîchement élu motive ses troupes : une étude de Capgemini montre que les entreprises digitales sont deux fois plus performantes que les autres, mais seules 7% estiment s’y être vraiment mises : “Cela nous en laisse 93% à aller chercher pour du business !”, lance-t-il.

    Salons et formations

    L’association entend participer à différentes manifestations : forum de l’AAF à Troyes, en mars, Documation, en avril, Assises de la transformation digitale, au Sénégal, en octobre. Elle propose aussi déjà des formations sur le système d’archivage électronique (norme NF 461) et en prévoit sur la facture électronique. Enfin, un projet de Spoc (small private online course) est envisagé avec la BNF et l’Enssib.

    Suivre eFutura : eFutura_France

     

    (1) Voir Archimag n°290, décembre 2015-janvier 2016

    À lire sur Archimag

    Commentaires (1)

    • Portrait de c.dubourg

      Merci pour cet article. Pour que les lecteurs puissent comprendre le raccourci historique fait sur la relation entre la présidence de M. Prével et l'Aproged, il est important de préciser que eFutura et Aproged n'ont aucun lien même si M. Prevel a en effet été président de l'Aproged plusierus années. Cependant, en 2015, le président de l'Aproged était Monsieur Huot et non M. Prével. La disparition de l'Aproged n'a donc pas de lien direct ou indirect avec la présidence de M. Prevel. Votre article ne dit pas le contraire mais laisse planer un doute sur ce sujet qu'il convenait de rectifier. Il est également vrai que plusieurs membres de eFutura étaient ou ont été membres Aproged. Suite à la disparition de cette association et au dynamisme de eFutura dont la structure et l'objet est très différente de celle de l'Aproged, il est assez normal que les projets proposés par eFutura fédèrent les énergies des différents membres des 3 collèges. Comme vous, nous souhaitons une longue vie à cette nouvelle association professionnelle et à son Président et nous participerons activement à la valorisation de ses activités et de ses adhérents. Christian Dubourg Ancien membre Aproged jusqu'en 2014. Ancien membre GFII 2015. Nouveau membre eFutura 2016.

      jan 28, 2016

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.