Publicité

Des données non structurées peu voire pas protégées

  • binary-2170633_1920.png

    Les données non structurées ne sont généralement pas introduits dans des bases de données, et sont de facto plus vulnérables (geralt/ Pixabay)
    Les données non structurées ne sont généralement pas introduits dans des bases de données, et sont de facto, plus vulnérables (geralt/ Pixabay)
  • Selon une enquête récemment publiée par SailPoint, 71% des entreprises ne sont pas complètement équipées pour protéger leur données non structurées.

    Sur les 600 décideurs informatiques interviewés en France, en Italie, en Australie, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis, 71% admettent que “les entreprises ne sont pas complètement équipées pour protéger leurs données non structurées.”

    Le bilan que dresse l’enquête Market Pulse de SailPoint est préoccupant : “aujourd’hui, les entreprises manquent de visibilité quant aux données dont elles disposent, à leur localisation, aux personnes qui y ont accès et quant à l’usage qui en est fait.” L’enquête met en avant le fait que beaucoup d’entreprises sous-estiment encore trop souvent les menaces qui pèsent sur ces données de types e-mails, ou document PDF.

    Pourtant, les entreprises du secteur privé comme public admettent que le piratage informatique leur a coûté environ quatre millions de dollars en 2016.

    Les recommandations de SailPoint

    L’étude établit aussi que trois entreprises sur cinq s’attendent à être piratées, et un tiers admet qu’elles n’auront pas idée qu’un piratage a lieu au moment où cela se produira.

    SailPoint préconise donc de “bien protéger les données, les entreprises doivent s’assurer d’une bonne traçabilité́ de l’accessibilité́ de ces données via la mise en place d’une politique de gouvernance des identités mais aussi de gouvernance de l’accès aux données. Ce qui s’avère être primordial pour la sauvegarde des données stockées dans des systèmes non structurés.”

     

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.