Article réservé aux abonnés Archimag.com

Déploiement du dossier patient informatisé : les Hôpitaux universitaires de Strasbourg montrent l'exemple

  • binary-1327495_960_720.jpg

    Les hôpitaux universitaires de Strasbourg valorisent les données patient (Pixabay)
  • Sommaire du dossier :

    Archivage des dossiers papier, numérisation progressive, traitement de l’électronique : les Hôpitaux universitaires de Strasbourg ont achevé le déploiement du dossier patient informatisé et poursuivent leurs projets visant à sa dématérialisation complète.

    Aux Hôpitaux universitaires de Strasbourg (HUS), les réflexions en matière de dématérialisation du dossier patient sont initiées dès 2015. L’un des piliers en est l’archivage électronique. Une démarche que les HUS ont déjà largement entamée.

    Fin 2016, une politique d’archivage des documents matérialisés et numériques est définie et validée par la commission médicale d’établissement. Elle est pilotée par le département de l’information médicale (Dim) et réalisée par deux acteurs : la DSI et le pôle logistique avec son centre des archives (pôle logistique du HUS).

    Maîtrise logistique

    Les documents papier sont stockés dans un centre d’archives construit en 2013. La politique d’archivage est ainsi mise oeuvre par des moyens internes...

    ...homogénéisation des accès, mise en oeuvre de process et procédures de traitement des demandes. « Les HUS comptent sept établissements, rappelle François Guerder, directeur des systèmes d’information ; ce centre, doté de moyens de gestion numériques et modernes nous donne une réelle m....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Jusqu’où la fièvre des données de santé va-t-elle monter ? Les géants du net et de l’intelligence artificielle manifestent une véritable boulimie à leur égard, tandis que de plus en plus de particuliers en recueillent et en diffusent quotidiennement. Mais avec quelle protection ? Il convient de s’interroger sur le statut des données de santé. En France, le Système national des données de santé offre un cadre et l’hébergement des données de santé est régulé. Du côté des établissements, les Groupements hospitaliers de territoire sont en mouvement. La mutualisation de leurs systèmes d’information touche bien sûr les données des patients. Pas question qu’il y ait une hémorragie.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.