Article réservé aux abonnés Archimag.com

Ged transversale : au carrefour des contenus

  • carrefour_ged.jpg

    carrefour
    "L’important n’est pas de stocker tous les documents en un lieu unique, mais plutôt d’offrir aux utilisateurs une vision transversale sur toute l’information disponible", explique Eric Le Garec, confondateur de BlueXML. (Pixabay/Skitterphoto)
  • En ces temps de dématérialisation à tous crins, les plateformes de Ged transversales ont une vocation essentielle : fédérer, tracer et diffuser l’ensemble des contenus électroniques créés en interne ou sur le web.

    Les notions de « flux tendus », très appréciées des industriels et logisticiens, s’appliquent désormais aussi aux systèmes d’information. Dans la continuité des Ged historiques (Gestion électronique des documents), les nouvelles plateformes de Ged transversales, et les « content services », ont en effet pour objet de réduire à la portion congrue les délais de transmission des informations entre toutes les solutions et les services en ligne utilisés par les collaborateurs.

    « Avec la Ged transverse, nous connectons un ensemble de logiciels à un repository Alfresco », précise Jean-François Donikian, président de l’intégrateur français StarXpert (partenaire d’Alfresco et spécialiste de la dématérialisation). « Les documents et les données générés par les logiciels sont automatiquement déversés dans cet entrepôt, de sorte à simplifier et faciliter les recherches dans tous les documents. Les entreprises utilisatrices, incitées à dématérialiser le plus possible les documents qu’elles produisent, peuvent aussi s’appuyer sur la Ged transverse afin de stocker et de partager les documents produits ».

    Fédérer les contenus éparpillés dans les silos

    En opposition aux silos documentaires isolés, « la Ged transverse permet de capitaliser un ensemble de documents (RH, finance, bons de transport...) et éventuellement de préparer leur archivage intermédiaire ou définitif », ajoute Éric Le Garec, cofondateur de la société de services BlueXML, experte des projets liés à la gestion de contenu. « L’important n’est pas de stocker tous les documents en un lieu unique, mais plutôt d’offrir aux utilisateurs une vision transversale sur toute l’information disponible ».

    Pour cela, les éditeurs de solutions de Ged transverse, loin de transformer leurs solutions en datawarehouses (entrepôts de données), multiplient les fonctionnalités permettant d’indexer et de fédérer des contenus diversifiés, partout où ils se trouvent. Parmi les évolutions notables introduites récemment, Alain Esca....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Archimag-313
    Aujourd’hui, on parle de data ou de métadonnées plus que de documents. En outre, avec le travail collaboratif, on a affaire à plusieurs auteurs et de multiples versions. Dès lors, est-ce la fin du document ? Un expert donne son point de vue, en introduisant les notions de traces, de conservation et de gouvernance...
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de personnes que le gouvernement souhaite former au numérique dans les prochaines années.

    Recevez l'essentiel de l'actu !