Serda formation - train station.png

Editorialiser les données : il y a une formation pour ça

  • machine ecrire pixabay tookapic.jpg

    40 jours pour devenir data journaliste (PixaBay / tookapic)
  • Un première formation transdisciplinaire d'éditorialisation des données sera lancée au mois d'avril 2016 à Paris et à Nantes.

    A l'heure où les professionnels de l'information croulent sous les données, cette nouvelle formation est la bienvenue. A l'initiative de l'Université de Nantes, du Centre de Formation des journalistes (CFJ) et du cluster Ouest Medialab, "une formation unique en France" verra le jour à partir du mois d'avril 2016. Baptisée "Data Medias", cette formation s'adresse aux journalistes mais aussi aux professionnels de la communication, aux designers et et aux informaticiens. Elle déroulera en deux temps, d'abord dans les locaux du CFJ à Paris puis à Nantes pour une durée totale de 40 jours.

    Les cours porteront sur divers sujets : narration, visualisation, programmation, analyse de données, design, outils et applications... "Jamais les données n'ont été si nombreuses et si riches en informations. Encore faut-il les trouver, les comprendre et les mettre en valeur. Les data-journalistes sont les nouveaux grands reporters du numérique" souligne Julie Joly, directrice du CFJ.

    8 400 euros pour 301 heures de formation

    L'accès à cette formation suppose un niveau d'étude Bac + 3 (ou équivalent) et la justification d'une expérience professionnelle dans une entreprise des médias, de la communication ou du numérique. Le coût s'élève à 8 400 euros pour une durée de 301 heures de formation.

    Eric Scherer, directeur de la prospective à France Télévisions est le parrain officiel de la première promotion de Data Medias.

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre d'avis émis par la Commission d'accès aux documents administratifs depuis 1978.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Baromètre emploi

    baromètre bloc.png

    Les derniers CV

    assistant ressources humaines

    Madame, Monsieur,

    J'exerçais en tant que responsable adjoint des moyens généraux et logistique depuis janvier 2018 à Abidjan .Fort de mon expérience ce métier n'a désormais plus de secret pour moi; aussi j'exécute les tâches qui me reviennent avec rapidité et efficacité


    Archiviste- Records manager

    Diplomée du Master 2 GIDE (Gestion de l'Information et du Document en Entreprise), passionnée par la transmission des bonnes pratiques, j’accompagne les professionnels dans la mise en place de stratégie de gestion des données. De leur production et leur traitement jusqu’à leur protection et leur conservation, les données couvrent un champ primordial dans la stratégie des entreprises. Mes principaux domaines d’intervention sont l’optimisation de la gestion du cycle de vie des données, l’amélioration de leur traitement dans la prise de décision et l’assistance à maitrise d’ouvrage.


    Technicien support helpdesk programmeur informatique

    Je vous fais part de ma candidature. Technicien en informatique depuis 2002, programmeur en informatique depuis 2008, analyste en informatique en 2017,  j’ai exercé en tant que technicien et programmeur en informatique. J’ai aussi suivi plusieurs stages de perfectionnement. Je vous propose mes compétences que je détaille précisément l’étendue au sein de mon CV. Ainsi, vous pouvez le voir, je possède des compétences variées et peux répondre à toutes vos attentes en la matière. Vous trouverez sans doute de nombreux CV similaires, et avec des compétences proches.


    Archiviste - Records manager

    CV de Tomy LEMOINE


    archiviste

    je m'appelle Ahmed Ibrahim Haga. je suis un professionnelle confirmé dans le domaine d'archivage numérique(diplomé à l'université de Bourgogne en master archives numérique).mon expérience en tant que consultant sur de projet d'archivage numérique m'a permis de mieux cerne l'usage professionnelle, l'atout et le sauvegarde des archives papier pour le dévéloppement des entréprise mais aussi au bon fonctionnement. malheureusement dans mon pays, il n'y a pas une prise de conscience sur la nécessité de sauvegarder et l'importance historique et scientifique que peuvent  avoir les archives.