Pourquoi l’avenir de l’entreprise passe forcément par le collaboratif


Perçu comme le principal pilier des entreprises, le travail collaboratif constitue un facteur clé de leur réussite. Toutes savent pertinemment que les technologies collaboratives accélèrent la prise de décision, rendent les process plus efficaces et donnent au collaborateur l’opportunité de s’exprimer, d’échanger, de partager et de valoriser ses savoirs et ses compétences.

Ce travail collaboratif peut toutefois rapidement se transformer en sacerdoce, en l’absence de solution de collaboration globale, ergonomique et durable. Dans notre monde multi-connecté, les technologies ne sont pas toujours synonymes de facilitation des échanges, au contraire.

D’autant que bon nombre d’entreprises travaillent encore en silos, avec des services métiers cloisonnés, chacun équipé de sa propre solution et de ses propres méthodes de partage et de collaboration, sans réelle ouverture vers le reste de l’organisation. Sans compter que si les entreprises incitent désormais leurs collaborateurs à travailler ensemble, elles oublient que toute bonne collaboration repose avant tout sur la connaissance et les liens créés entre les collaborateurs eux-mêmes. La technologie n’est finalement qu’un moyen pour faciliter le tissage de ces liens et dynamiser le partage de connaissances.

La résolution de problème permanente

L’entreprise d’aujourd’hui a besoin que les choses aillent vite et que ses collaborateurs soient productifs. Elle se dit donc que si leurs compétences étaient mieux mobilisées et si les connaissances étaient mieux partagées, les choses iraient plus vite et le travail serait plus efficace. Ainsi, plutôt que de voir ses collaborateurs et ses services travailler seuls dans leur coin, elle vante les mérites du collaboratif et en fait la promotion. D’autant que depuis l’arrivée des smartphones, l’avènement de Facebook, de Linkedin, des Pinterest et consorts, les employés ont pris certaines habitudes et sont maintenant entraînés à partager et à accéder à l’information, avec des cercles plus ou moins larges de contacts. Que ce soit par le biais d’un chat, d’un réseau social, d’un blog, d’un forum, on trouve toujours quelqu’un à qui parler. Mais la vraie collaboration ne s’improvise pas.

Expériences vécues

Vous qui lisez ces lignes, vous êtes certainement membre de plusieurs réseaux sociaux et abonnés à de multiples plateformes. Mais aucun de ces outils ne permet finalement de réunir tous les gens avec qui vous travaillez sur un projet transverse. Combien de fois vous êtes-vous retrouvés avec un partenaire ou un client équipé d’un système de visioconférence ou de partage de fichiers différents du vôtre, en étant incapable de vous y connecter ? Mais existe-t-il une solution globale, simple à utiliser et à mettre en place ?

Pour le savoir et comprendre comment le collaboratif optimise la productivité des collaborateurs et rend l’organisation plus agile, téléchargez ce livre blanc réalisé en partenariat avec Archimag.

 

Le Mag

Tout Archimag, à partir de 9,50 €
tous les mois.

Le chiffre du jour

C'est le nombre de durées légales de conservation des principales catégories de documents des organisations publiques renseignées dans la Base de Données des durées de conservation des documents d'Archimag. Jusqu'à aujourd'hui, cette Base de Données était uniquement dédiée au secteur privé.

Recevez l'essentiel de l'actu !