Publicité

Art et réseaux sociaux : participez à la plus grande exposition en plein air jamais conçue

  • arteverywhere2.jpg

    Les réseaux sociaux croulent sous les envois de selfies : ici, un jeune homme devant le portrait de Georges Washington, peint en 1821 par Gilbert Stuart. (DR)
  • Une soixantaine de reproductions d'oeuvres d'art ont investi les rues, le métro et les espaces publics américains.

    Avouons-le : certes, les musées sont des lieux fascinants emprunts d'art et de culture... mais si l'on pouvait parfois contourner la corde en velours pour contempler une oeuvre sous un angle original, on ne s'en priverait pas ! Depuis le 4 août dernier, et durant tout le mois, les Etats-Unis se mettent aux couleurs des grandes peintures de leur patrimoine. C'est sur Times Square que l'opération Art Everywhere US a débuté, en affichant Nighthawks, le célèbre tableau d'Edward Hopper, aux côté des publicités géantes inondant l'avenue. Plus de 50 000 écrans numériques à travers le pays feront descendre dans la rue et les espaces publics les reproductions de 58 oeuvres classiques de la culture américaine sélectionnées pour le projet.

    De la rue au musée il n'y a qu'un pas

    "Nous espérons que ces aperçus du grand art dans la rue mèneront ensuite les gens jusqu'aux chefs d'oeuvres originaux" a déclaré Douglas Druick, le président de l'Institut d'art de Chicago à Reuters. L'établissement fait partie des cinq grands musées ayant collaboré au projet en présélectionnant une centaine d'oeuvres reflétant le mieux, selon eux, l'histoire de la culture américaine. En faisant entrer l'art dans le quotidien du public, l'objectif de l'opération née il y a quelques années en Grande-Bretagne et pour la première fois aux Etats-Unis, est de lui faire comprendre son intérêt majeur et lui faire ensuite davantage fréquenter les musées.

    Selfies sur #ArtEverywhereUS

    Et le public est doublement mis à contribution, puisque Art Everywhere invite les badauds et les amateurs d'art à se photographier devant les oeuvres et à partager ensuite leurs selfies sur les réseaux sociaux Twitter, Facebook ou encore Instagram. Une carte interactive des reproductions leur permet de localiser les panneaux sans avoir à sillonner désespérément les rues pour les trouver. Enfin, l'application de réalité augmentée Blippar, compatible Android, Apple et Windows Phone, permet à chacun d'obtenir des informations détaillées sur les oeuvres et l'histoire de l'art en général.

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.