Publicité

OpenText crée une "zone européenne des données"

  • data center_pixabay kewl.jpg

    OpenText s'adapte à l'invalidation de l'accord Safe Harbor (PixaBay / kewl)
  • Le spécialiste de la gestion des informations d'entreprise a décidé de mettre en place une "zone de données européenne entièrement indépendante" qui sera opérationnelle d'ici le mois de mars 2016.

    Face à la crainte des entreprises européennes de voir leurs données transiter par des serveurs situés au-delà des frontières continentales, OpenText jour la carte de la sanctuarisation de ses centres de données. Le spécialiste de la gestion des informations d'entreprise vient d'annoncer que ses data centers situés aux Pays-Bas, au Royaume-Uni et en Allemagne formeront une "zone européenne de données".

    Cette initiative en lien avec le récent arrêt de la Cour de justice européenne invalidant l'accord Safe Harbor permettra à OpenText d'exécuter ses activités informatiques à l'intérieur de l'espace économique européen : cloud administré, reprise de sinistre... "Les clients européens d'OpenText ont ainsi la certitude que leur données ne quitteront pas le continent, conformément aux exigences de souveraineté des donnés" explique le fournisseur.

    Cette zone européenne sécurisée devrait être opérationnelle d'ici le 31 mars 2016.

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.