Article réservé aux abonnés Archimag.com

Vous aussi, suivez un Mooc en gestion de l'information !

  • Mooc.jpg

    Le 9 février 2015, 2 523 personnes étaient inscrites au Mooc "Documents numériques, du papier au web". (Cikgu Brian/Flickr)
  • Les Mooc ont déjà été expérimentés par 16% des professionnels de l’information. Pour les autres, c’est encore l’heure des questions avant de franchir le pas. Archimag s’est donc inscrit et a suivi une formation. De quoi balayer bon nombre de réticences.

    En novembre 2014, la plateforme France université numérique (Fun) a atteint les 400 000 inscrits, un chiffre qui témoigne de l’engouement autour des Massive open online courses (Mooc). Pourtant, il n’est pas toujours évident de se lancer dans l’aventure.

    Comment trouver un Mooc ? C’est une des premières questions que se posent les futurs étudiants. Étape fondamentale, il faut utiliser les moteurs de recherche. Plusieurs plateformes importantes sortent du lot : il s’agit de Coursera, Fun et Mooc Telecom sud Paris. A cette liste, on peut ajouter un petit dernier : la plateforme “Les MOOCs pour l’emploi”, lancée le 7 avril 2015 par Pôle Emploi. Il existe de nombreux autres sites avec des cours plus spécialisés comme Badge Factory ou First business Mooc. Il ne reste plus qu’à trouver son bonheur parmi la longue liste des cours proposés par ces plateformes.

    Nous avons fait le choix de nous inscrire au cours « Documents numériques, du papier au web » proposé sur la plateforme Fun. A la date du 9 février 2015, 2 523 personnes étaient inscrites à ce Mooc.

    Prendre l’outil en main

    De quel matériel faut-il disposer ? Il suffit d’un ordinateur avec une connexion internet pour suivre un Mooc. Si vous êtes en bureau partagé, munissez-vous d’un casque audio pour ne pas déranger vos voisins.

    L’inscription sur la plateforme est simple et rapide. Pas de papier à fournir ni de frais d’inscription à régler : quelques champs à remplir - adresse email, pseudonyme, mot de passe, niveau d’étude, année de naissance - et le tour est joué. Une fois l’inscription effectuée, il ne reste plus qu’à choisir les cours auxquels s’inscrire (voir encadré plus bas).

    Comment se déroulent les cours ? Chaque séance est structurée en différents points thématiques. Les cours sont dispensés par le biais de vidéos d’une dizaine de minutes présentant un powerpoint, illustrées par des graphiques et des images. Une voix off, celle de l’enseignant, est intégrée à la vidéo. Si l’on met de côté la présence physique du professeur, la ressemblance est donc grande entre un Mooc et le suivi en présentiel d’un cours universitaire. Le texte prononcé par le professeur est téléchargeable au format pdf, ce qui permet de garder une trace pour ceux et celles qui ne prennent pas de notes.

    Pour conclure chaque partie de séquence, un questionnaire à choix multiples est posé aux apprenants afin 

    d’évaluer les compétences acquises. Les étudiants peuvent directement obtenir leurs notes sur la plateforme via l’onglet « Progression », celle-ci corrigeant automatiquement les réponses aux questionnaires à choix multiples. Ainsi, inutile d’attendre la correction de l’enseignant. Sur le forum, Sabine (les prénoms ont été modifiés) insiste sur un point : « c’est la première fois que j’accède à des connaissances et à des situations de mise en pratique sans qu’il y ait d’enseignants ou de formateurs à mes côtés ».

    Évaluations et attestation

    Pour obtenir une attestation, les apprenants doivent obtenir une moyenne supérieure à 50 %. Deux évaluations sont prises en compte pour calculer cette moyenne : les QCM complétés à chaque séance et l'évaluation finale. En cas de réussite, l’étudiant peut télécharger une attestation sur la plateforme environ deux mois après la fin du Mooc. Attention : cette attestation n'a pas la valeur d'un diplôme.

    Pour profiter pleinement des cours gratuits, les étudiants sont invités à participer sur les forums très actifs réservés aux personnes prenant part au Mooc. Le dialogue est possible entre les apprenants mais également entre les étudiants et l’équipe pédagogique. Que les (futurs) étudiants se rassurent, l’équipe pédagogique apporte toutes les réponses aux questions posées. Ils peuvent aussi compter sur une entraide très forte au sein du forum de discussions. Malgré des débuts compliqués, voire déstabilisants, car « il y a une quantité d’informations non négligeables à consulter, à mémoriser et à assimiler », Sabine garde courage : « je vais poursuivre l’aventure ! ».

    Comme il n’y a pas un nombre restreint de reçus, chacun apporte sa pierre à l’édifice et aide les autres dans une ambiance très conviviale. Parfois, des chats vidéo sont organisés. Les enseignants répondent en direct à des questions envoyées par les étudiants via Twitter.

    Pourquoi suivre ce Mooc ?

    Le cours “Documents numériques, du papier au web” propose des explications autour de la thématique des documents numériques à travers les axes de la production, du traitement, de l’exploitation et de la diffusion.

    Il fait partie d’une suite de Mooc consacrés à la préparation du Certificat informatique et internet (C2i) niveau 1. Ce cours ne permet pas d’obtenir le certificat. Pour obtenir le certificat officiel, il faut ensuite s’inscrire auprès d’une université. Afin d’acquérir un maximum de connaissances autour de ces notions, il est possible de suivre d’autres Mooc qui correspondent chacun à un autre des cinq piliers de la certification informatique et internet. Même si une des cinq thématiques n’est pour l’instant pas dispensée sur Fun, les autres permettent également la préparation du C2i niveau 1. Il s’agit des cours « Internet les autres et moi », « Mon ordinateur dans le nuage », « Le meilleur du web » et bien sur du Mooc que nous avons suivi : « Documents numériques : du papier au web ».

    Ce cours est réparti sur 10 semaines qui abordent des points différents de la thématique numérique comme structurer et mettre en forme un document, illustrer un document, ou encore produire à plusieurs : mise en ligne et édition collaborative. Jacqueline a 60 ans. Cadre infirmière enseignante, elle a choisi ce Mooc afin d’acquérir certaines bases précises de l’utilisation des outils numériques. Jacqueline explique : « Je souhaite approfondir mes connaissances en informatique pour réaliser mes cours ». Son objectif : « pouvoir intégrer des vidéos pour enseigner l’anatomie ». Elle considère l’apprentissage des outils numériques pour former comme « un petit défi avant la retraite ! ».

    Communauté d'apprenants

    Un grand nombre de métiers connaît des transformations dues au numérique. Ce cours apporte énormément de bases du cheminement (création, modification, édition, diffusion) d’un document numérique. C’est le cas pour Thierry, un documentaliste inscrit à ce cours en ligne car il est « grandement intéressé par l’évolution numérique » de son métier. Depuis la mise en ligne des premières séances, Thierry suit assidûment chaque cours. Il poursuit deux objectifs très précis. « Je suis ce Mooc pour m’interroger sur ma pratique professionnelle et faire évoluer ce que l’on appelle, dans notre jargon, mes produits documentaires ». Il résume ce Mooc avec une phrase simple : l’intitulé « documents numériques, du papier au web est un peu la caractéristique de notre métier depuis quelques années ».

    La fin du Mooc est l’occasion de remercier chaleureusement l’équipe pédagogique. Des liens se tissent parfois entre certains étudiants qui s’entraident ou qui travaillent ensemble dans le cadre du Mooc. Des personnes se retrouvent parfois sur d’autres Moocs. La communauté des apprenants cesse de vivre à la fin du cours mais certains liens plus forts vont au-delà et certaines affinités peuvent perdurer.


    + repères
    D’autres Mooc en gestion de l’information

    Le Mooc « Documents numériques, du papier au web » n’est pas le seul disponible sur la plateforme France université numérique. Autres exemples de Mooc ayant eu lieu ou bientôt ouverts sur la plateforme Fun :

    • Fondamentaux pour le Big Data
    • Bien archiver, la réponse au désordre numérique
    • Principe des réseaux de données
    • Architecture de l’information
    • Soyez acteur du web !
    • La Première Guerre mondiale expliquée à travers ses archives
    • Informatique et libertés sur Internet

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.