Publicité

Francophonie : des archivistes, des bibliothécaires et des documentalistes du bout du monde racontent leur métier

  • Img_298.jpg

    francophonie
    Avec ce dossier, Archimag souhaite élargir son champ de vision au-delà de nos frontières physiques et aller voir ce qui se passe dans le monde francophone riche de 274 millions de personnes. (Fotolia)
  • Sommaire :

    Francophonie : des archivistes, des bibliothécaires et des documentalistes du bout du monde racontent leur métier
    Francophonie : des outils et des réseaux pour les pros de l'info​
    Travailler dans le Sahara est le quotidien de ce document controller algérien
    Archiviste au Cameroun, il raconte son métier à haut risque
    Au Luxembourg, les métiers de l'info sont en mal de formation locale
    Expatriée à Montréal, une bibliothécaire française partage son expérience​
    Archimag vous présente ses correspondants francophones !

    Et si l’on élargissait notre horizon ? En France, archivistes, bibliothécaires, documentalistes, veilleurs ont des identités souvent bien arrêtées, parfois des racines historiques profondes, mais qu’en est-il au-delà des frontières ? Archimag vous proposer d’aller voir du côté de nos collègues francophones. Même langue veut-il dire mêmes pratiques ? Mêmes visions ? Dans nos métiers, les initiatives francophones fourmillent. Des professionnels d’Algérie, du Cameroun et du Luxembourg témoignent, ainsi qu’une « expatriée » installée à Québec. En fin de dossier, Archimag vous propose de découvrir le portrait de nos trois correspondants qui, chaque mois, se relaient dans nos colonnes pour vous parler d’expériences de leurs pays.

    francophonie-BarrosDepuis plusieurs mois, Archimag vous propose des articles produits par notre réseau de correspondants résidant à Montréal, Bruxelles et Genève (voir leurs portraits ici). Cette initiative tient d'abord à notre volonté : nous souhaitons élargir notre champ de vision au-delà de nos frontières physiques et aller voir ce qui se passe dans le monde francophone riche de 274 millions de personnes.

    Elle tient aussi à notre désir de savoir comment évoluent les métiers de l'information-documentation au Canada, en Belgique et en Suisse. Dans ces trois pays, les bibliothécaires, archivistes, documentalistes, veilleurs et gestionnaires de l'information réfléchissent à l'avenir de nos métiers. 

    À leur contact nous constatons combien le domaine de l'infodoc a été impacté par la révolution numérique.

    « S'il y a une profession qui a connu des bouleversements sans pareil, ce sont bien les sciences de l'information », remarque l'une de nos correspondantes.

    Les métiers évoluent, des outils apparaissent, d'autres disparaissent, et nous avons dû progressivement adapter un nouveau vocabulaire : gouvernance de l'information, data scientist, visualisation des données... 

    Monter en compétences

    Observer des évolutions, c'est bien ; agir c'est mieux. En France comme dans le monde francophone, nous voyons les professionnels se mettre à niveau et monter en compétences comme en témoignent les nombreuses formations continues qui sont mises à leur disposition. 

    Nous voyons également se multiplier les projets documentaires en tous genres : bibliothèques numériques, réalité augmentée, intelligence artificielle, chantiers de dématérialisation... Dans toutes ces initiatives, les professionnels de l'infodoc ont leur mot à dire. Surtout, ils ont toute leur place à prendre.

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.