Publicité

Quand la cartographie devient un jeu d'enfant

  • cartography-2074079_960_720.png

    Finie la cartographie amatrice , il existe plusieurs logiciels profesionnels facile à utiliser. (Pixabay/nadisna)
  • La cartographie s'est démocratisée, et plusieurs outils et logiciels en ligne permettent aux utilisateurs de créer eux-mêmes leur cartes.  

    Jadis réservée aux professionnels de la géographie, la création de cartes est aujourd'hui un (quasi) jeu d'enfant grâce à Khartis. Cette application en ligne créée par l'atelier de cartographie de Sciences Po présente un grand avantage : son interface est épurée et facile à prendre en main. Il suffit d'abord de choisir une carte parmi le fonds proposé (monde, Europe, France, Brésil...) et d'importer un fichier au format CSV (tableur).

    Dans un deuxième temps, l'utilisateur est invité à sélectionner une visualisation parmi les quatre formes disponibles : celles-ci sont paramétrables selon les besoins de chacun. Grâce au géoréférencement automatique, les noms de pays et les codes Iso sont reconnus automatiquement. Résultat : la carte créée en quelques clics peut ensuite être exportée soit au format SVG soit au format PNG : les deux peuvent ainsi être facilement insérés dans un rapport ou être ouverts dans un navigateur.

    Khartis est un projet open source qui propose aux internautes de contribuer à son amélioration. Bonne nouvelle : le fonds de cartes est régulièrement enrichi et des nouvelles visualisations devraient être mises à disposition des utilisateurs.

    Un logiciel professionnel

    Bien connu des blogueurs, uMap permet de créer des cartes dynamiques grâce aux fonds provenant de la communauté de cartographes bénévoles réunis autour d'OpenStreetMap. Open source et ergonomie sont donc au rendez-vous ! Après avoir sélectionné une zone géographique, il est possible d'enrichir la carte de toute une série de marqueurs : lignes, points, polygones... À tout moment, la fonction zoom permet de travailler plus précisément sur la carte sans casser ce qui a déjà été fait.

    L'utilisateur peut également importer sa propre carte via une URL ou un fichier. Mieux : il peut personnaliser l'interface de travail qui, soulignons-le, est disponible en français. Bien que gratuit, uMap propose un bel arsenal de fonctionnalités comme les « propriétés de forme par défaut » qui offrent la possibilité de définir l'opacité ou la forme des icônes.

    Bien entendu, ces cartes peuvent être documentées via une fonction d'importation de fichiers (geojson, gpx, kml, osm...). Une fois produite, la carte peut être exportée et partagée. Et le créateur de la carte peut éditer les crédits de la création en modes courts et longs.

    Un logiciel personnalisable

    Click2Map est payant (29 euros par mois), mais une période d'essai gratuite de 14 jours est proposée aux internautes. Et une version gratuite est également mise à leur disposition cependant avec un nombre limité de repères apposables sur une carte. Ses fonctionnalités font de Click2Map un outil utile pour de nombreuses professions : affichage de textes, de photos et de vidéos, personnalisation avec des icônes personnelles, création de points d'intérêt à l'aide de coordonnées géographiques ou en saisissant une adresse postale...

    L'enrichissement de cartes se fait sous la forme d'infobulles qu'il est possible d'organiser avec des onglets personnalisables. Les établissements culturels (archives, bibliothèques, musées...) désirant promouvoir leurs activités pourront signaler leur présence en insérant des repères sur des cartes qui proviennent de Google Maps.

    Une application baptisée Click2Map Mobile permet de consulter et modifier des cartes en situation de mobilité.

     

     

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.