Regards sur la liberté d’expression

Le 01/02/2018 (Mis à jour le 06/02/2018) - Par Didier Frochot
« La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi » (Pixabay)

Pour ceux qui croient encore que le droit n'est qu'une liste d'interdits, voici quelques considérations sur la liberté d'expression. La liberté d'expression est une des libertés individuelles que reconnaît tout État garantissant la liberté de ses citoyens. Voyons-en les fondements juridiques.

  • La Déclaration des droits de l'Homme de 1789

En France, la première trace écrite de cette liberté se trouve dans notre Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen du 26 août 1789, intégrée au préambule de la Constitution du 4 octobre 1958 de la Ve République.

L'article 11 de ce texte proclame : « La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi ».

Il n'est pas formellement question de liberté d'expression, mais de...

Du big data aux données personnelles, la problématique data envahit les organisations. Pour la prendre en main, de nouveaux profils émergent, avec des dénominations telles que data scientist, chief data officer ou data protection officer. Des témoins révèlent leur parcours et apportent des conseils. Un sujet urgent s’impose à tous, celui de la protection des données personnelles (règlement européen RGPD). Les éditeurs de solutions de gestion de l’information s’emparent de la nécessité de conformité. Le président de l’Association française des correspondants à la protection des données à caractère personnel livre son point de vue. Les formations aux métiers de la data sont déjà en nombre.
  ou  Abonnez-vous

À lire sur Archimag