Article réservé aux abonnés Archimag.com

Logiciels de veille : le sourcing accompagné

  • problem_solution.jpg

    problem-solution
    Le client n’est pas seulement aidé pour la mise en oeuvre de l’outil, mais aussi pour optimiser les paramétrages, affiner le spectre de la veille. (Pixabay/Geralt)
  • Sommaire du dossier :

    A lire aussi : Réussir sa veille, c'est la professionnaliser (article partenaire)

    S’équiper d’une solution de veille fournie avec des sources ne veut pas dire que tout est clé en main. Il reste un travail de sélection-élimination pour adapter la veille aux besoins du client. Cela fait partie de la prestation de l’éditeur. Illustration avec Qwam et Sindup.

    Christian-Langevin-QwamAsk'n’Read est le nom de la plateforme de veille de l’éditeur Qwam. Elle s’appuie sur un corpus de sources - ou « data center » - veillées par le système. « Il y a 200 000 sources qui remontent quotidiennement du contenu pertinent, décrit Christian Langevin, directeur général, pour un référentiel de 3 millions de sources ». Il ajoute : « Je ne pense pas qu’il y ait un nombre de sources intéressantes illimité ». Outre les sites web classiques, le crawl inclut les commentaires, forums et blogs, ainsi que des réseaux sociaux. « Pour les réseaux sociaux, nous privilégions Twitter et YouTube dont les résultats couvrent la majorité des besoins de nos clients ». YouTube est intéressant dans la mesure où les nouveaux produits y sont fréquemment présentés.

    Bouquets de sources

    Le client de Qwam - pas tant un documentaliste, mais plutôt un veilleur ou une personne impliquée dans l’innovation, la stratégie ou le marketing - construit son dossier de surveillance, soit potentiellement sur toutes les sources, soit sur un périmètre de catégories de sources. En effet, environ 300 catégories sectorielles ou thématiques sont à disposition.

    Qwam parle aussi de « bouquets de sources ». C’est un regroupement de sources sur mesure, un bouquet comprenant par exemple une centaine de sites de sociétés et une liste de médias et de blogs. À tout moment, le veilleur choisit les bouquets de sources dont il a besoin.

    En outre un « automate de découverte », sur la base des mots-clés fournis par les clients, est capable à tout instant d’identifier de nouvelles sources.

    Il faut une journée pour prendre en main l’outil Ask'n’Read, mais l’accompagnement concerne aussi le sourcing : établissement de la liste des sources déjà veillées, intégration dans la solution, conseils pour les nouvelles sources. Qwam se charge de la technique. Un client, parti par exemple d’une centaine de sources initiales, arrivera rapidement à travailler sur un millier.

    Toute source générant du flux

    Sindup est éditeur d’une plateforme en mode Saas de veille couvrant toutes les étapes de la veille : collecte, analyse et diffusion. Côté collecte, Sindup affiche plus de 50 millions de sources internationales. Y figurent le web, les médias sociaux, les blogs, les commentaires, les forums, le&nb....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Couverture-Archimag-311
    Dans le cycle de la veille - expression des besoins, collecte, traitement-analyse, diffusion -, le sourcing est à la base de la deuxième étape. Après avoir défini une stratégie de veille, il s’agit de bien choisir les sources qui vont alimenter la recherche d’informations : Béatrice Foenix-Riou en livre les principes de méthode.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    4,5
    C'est le nombre de fichiers sources uniques proposés par l'archive Software Heritage.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Innov week 2018.png