Publicité

Documation 2018 : une deuxième journée riche en actualités !

  • documation_deux.JPG

    documation
    Conférences, débats, ateliers et échanges avec les exposants... les allées de Documation sont riches en opportunités. (Archimag/CJO)
  • Pour sa 24ème édition, le Salon Documation 2018 se tient du mardi 20 au jeudi 22 mars au Parc des Expositions, porte de Versailles, à Paris. Conférences, news des exposants, citation du jour... voici ce qu'il faut retenir de la deuxième journée de l'événement annuel dédié au management de l'information et aux processus documentaires.

    BPM et RPA : l’automatisation ultime des processus

    Le Robotic Process Automation (RPA) s’impose progressivement dans les systèmes d’information des entreprises. Chez les constructeurs automobiles où Numerial / Konica-Minolta déploie des solutions qui réduisent grandement le temps de traitement des dossiers clients. “Le RPA permet aux utilisateurs de se concentrer sur leur coeur de métier et aux entreprises de réduire considérablement leur coût de traitement documentaire. C’est un enjeu auquel les entreprises sont très sensibles !” explique Philippe Poux (Contextor). Pour François Bonnet (Itesoft), “la conduite au changement est fondamentale sinon le projet RAP est voué à l’échec”.

    DS Informatique

    Stand A74-B74 - DS Informatique profite du salon Documation pour annoncer le lancement de sa solution DSIMatchIT, qui gère et automatise le rapprochement des factures fournisseurs avec les commandes et les bons de livraison. S’intégrant dans n’importe quel ERP, elle utilise les logiciels TotalAgility (Kofax) et Cash&Credit (Amo&Soft).

    Panasonic

    Stand Village Spigraph - Le constructeur présente un scanner réseau KV-S1037X  qui offre performance et gain d’espace. Autres nouveautés, trois scanners de de documents réseau haute vitesse pour les besoins des entreprises modernes.

    Xerox

    L’éditeur présente sa nouvelle plateforme DocuShare qui permet aux organisations de rationaliser leurs processus métier. Celle-ci ne nécessite pas de service informatique dédié.

    Efalia

    Stand B70 - Efalia présente son Pack Collaboratif Universel composé d’une Ged (MultiGest) et d’une nouvelle visionneuse 100 % web pour la lecture, la modification de documents et la signature électronique.

    Meetsys

    Stand C75b - Pas vraiment une start-up, et pourtant… Meetsys trouve son origine en 2003, mais existe sous ce nom depuis 2013. Son premier métier est le “support à la résolution de problèmes complexes”, décrit Manuel Balbo, son CEO. Sur ce créneau, la société compte 80 clients et 400 problèmes “encadrés”. Surtout, Meetsys, “catalyseur d’innovation”, a mis au point une méthode d’enregistrement et de modélisation des raisonnements ou chaînes causes-effets, avec pour but d’aider à l’innovation ou à la recherche. Pour recueillir les raisonnements et les intégrer dans la plateforme i2Kn, les experts sont interviewés. Le logiciel sera ensuite en capacité de faire des rapprochements, d’entrecroiser les raisonnements, de quoi permettre d’identifier des opportunités.

    JLB

    Stand A86 - JLB Informatique présente sa solution JLB-NET DAM qui permet la centralisation d’un nombre illimité de supports de tous types (images, sons, vidéos, documents bureautiques…) stockés dans diverses applications et accessibles par un nombre illimité d’utilisateurs (de l’administrateur à l’utilisateur final).

    LumApps

    Stand B61 - Spécialiste de l’intranet social et collaboratif, LumApps lance deux connecteurs natifs : Zapier permet d’intégrer des applications métiers dans un catalogue de 1 000 applications ; Okta enrichit l’accès sécurisé aux applications depuis le catalogue d’applications métier de LumApps.

    Decidento

    Stand D75 - Decidento présente sur Documation 2018 sa plateforme de veille dédiée aux opportunités stratégiques et commerciales pour les entreprises. Elle propose notamment des alertes business et des fiches sociétés avec chiffres, indicateurs de développement, actualités stratégiques et décideurs clés.

    Inge-Com

    Stand D68 - Distributeur officiel en France de la suite américaine Laserfiche, Inge-Com annonce la nouvelle version 10.3 de cette solution de dématérialisation. Dédiée à la dématérialisation de factures, de contrats juridiques, ou même de ressources humaines, elle dispose d’un connecteur SAP.

    Isis Papyrus

    Stand A68b - Pour ses 30 ans, Isis Papyrus présente deux nouveaux outils pour sa plateforme Papyrus de gestion de processus et de documents : Papyrus Converse, qui permet de créer des applications métier sans codage, et Papyrus Ticketing, une solution de gestion de tickets/incidents de clients.

    Benoit-Praly-DomoscioDomoscio

    Stand G39 - Start-up créée en 2013 spécialisée dans le big data et l’intelligence artificielle pour l’apprentissage, Domoscio présente sa plateforme web d’adaptive learning. Elle s’adresse aux écoles, aux universités, ainsi qu’aux organismes de formation et aux entreprises qui souhaitent créer des parcours personnalisés selon le profil de chaque apprenant, ainsi qu’en mesurer les impacts. “Notre spécialité est d’être indépendants des plateformes et des contenus, explique Benoit Praly, cofondateur de Domoscio ; nous nous adaptons à chaque demande de nos clients”.

    Pascal-Bonneton-NaelanNaelan

    Stand B76 - Naelan présente sur Documation 2018 son tout dernier produit : la solution Email Designer, lancée en octobre 2017. Cette plateforme collaborative de conception et de gestion d’emails et d’emailing à destination des grands comptes dispose de nombreuses fonctions (workflow de validation, archivage, etc). “Des centaines de collaborateurs peuvent travailler sur cette plateforme, explique Pascal Bonneton, CEO de Naelan ; notre panel de clients est très étroit mais nous sommes les seuls à proposer un tel produit”.

    NeoLedge

    Stand D69 - L’éditeur propose une nouvelle version de sa solution ECM (gestion de contenu d’entreprise) disponible dans les nuages : Elise 6. Cette sixième version bénéficie des retours d’expérience des intégrateurs et utilisateurs de la solution. Au programme : une ergonomie totalement revue, une expérience utilisateur simplifiée et fluide, une numérisation des documents dans le cloud depuis n’importe quel périphérique et à partir des applications métier.


    Journée Information 4.0 : les chatbots

    “Les clients aiment le chat”. Ce sont les études qui le disent. Mais comment faire pour que ce type d’échange soit satisfaisant ? Et comment optimiser le dialogue entre chatbot, humain, développeurs de contenus et développeurs d’outils ? Ce sont quelques-unes des questions posées lors de la table ronde dédiée aux chatbots de la journée Information 4.0 du Salon Documation.

    Éviter la frustration

    Selon les développeurs et designers présents, les chatbots sont loin d’être prêts à s’exprimer comme les humains et l’intelligence artificielle dont ils disposent est encore trop faible que leur intuitivité soit optimale. Afin d’éviter la frustration des utilisateurs, tous les intervenants s’accordent sur la nécessité de paramétrer au maximum le périmètre d’action des bots. “Il ne faut pas attendre d’un chatbot qu’il puisse résoudre tous les problèmes du monde”, s’amuse France Baril, présidente d’Architextus. Pour fonctionner avec succès, ils doivent répondre à des problèmes très précis”.

    La citation du jour

    “Les entreprises sont en train de vivre une grande transformation numérique. Elles doivent pour cela accompagner le changement très tôt. Il faut ensuite déployer des solutions technologiques capables d’automatiser les étapes traditionnelles de la relation clients. Cela apporte de la valeur ajoutée tout en réduisant les coûts”. François Bonnet, Product marketing manager Itesoft.

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans le magazine Archimag !

    magazine-Archimag
    Dans la course à l’innovation, difficile d’affronter la concurrence avec de vieux outils. Mais d’abord, peut-on encore parler de gestion électronique de document (Ged), de gestion de contenu ? De quels types d’outils les entreprises ont-elles besoin ? Un observateur nous éclaire.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

    data-intelligence-artificielle-objets-connectes
    L’intelligence artificielle et le machine learning donnent un coup d’accélérateur aux technologies de l’information. Parallèlement, l’internet des objets suppose un pilotage intelligent et génère quantités de nouvelles données qu’il faut traiter. Les algorithmes sont au coeur des systèmes. Emergent des questions d’aide à la décision, de responsabilité, d’éthique, de valorisation des données, de risques de piratage. Des régulations s’imposent ; services et solutions ont besoin de repères.
    Acheter ce guide  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    34 milliards de dollars c'est la somme dépensée par la société IBM pour devenir numéro un sur le marché du cloud computing.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Nouveaux membres