Article réservé aux abonnés Archimag.com

Quand les éditeurs dessinent le document de demain

  • editeurs_dessin.jpg

    dessin-innovation
    Bernard Olivier, président de JLB Informatique : "Nos clients, qui nous confient de plus en plus la gestion de leurs documents, attendent de nos solutions de les dégager un maximum des tâches chronophages" (jannoon028 / Freepik)
  • Sommaire du dossier :

    Le document est en pleine mutation. Comment les éditeurs anticipent-ils sa transformation et s’adaptent-ils afin de répondre aux nouveaux besoins de leurs clients ? Rencontre avec six prestataires en gestion documentaire et en éditique : Kentika, JLB Informatique, PMB Services, AM Trust, Pitney Bowes et Ricoh.

    • Kentika - Gilles Batteux, président

    gilles-batteux1. Comment imaginez-vous le document de demain ?

    Un document textuel dans le domaine professionnel est soit un vecteur d’informations et de connaissances, soit un acte contractuel. La matérialisation (papier) diminue au profit d’une lecture sur écran de l’information, de signature électronique et de stockage en base de données. Le document de demain sera une production préformatée et électronique issue de données s’inscrivant dans un flux (ex. : une facture est créée suite à un changement de statut d’une commande et engendre une créance).

    2. Face à la « mutation » du document, la demande de vos clients a-t-elle évolué ?

    L’évolution de la demande de nos clients est liée à la dématérialisation des processus et crée des bouleversements. Ainsi, les revues papier ne circulent presque plus, les livres électroniques se généralisent, la Ged est au centre du dispositif. Les volumes s’accroissant, de nouveaux outils doivent être proposés pour naviguer dans des masses de données de plus en plus significatives.

    3. Comment votre offre de services et logiciels compte-t-elle s’adapter ?

    La Ged, l’indexation full text, une gestion fine des métadonnées sont les piliers d’une prise en charge efficace du document. Les processus d’acquisition, d’indexation, de restitution sont les facteurs clés de succès. Nous développons en permanence de nouvelles fonctions, proposons des modes opératoires innovants et accompagnons nos clients dans l’ajustement des outils à leurs processus et à leur culture.

    • JLB Informatique - Bernard Olivier, président

    1. Comment imaginez-vous le document de demain ? Le document de demain est collaboratif et utilise le cloud. Il est intelligent, composé de tous types d’assets (vidéos, photos, audios, liens hypertextes, textes riches) et offre la possibilité d’agréger et de restituer des données à la demande, de proposer des rec....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Archimag-313
    Aujourd’hui, on parle de data ou de métadonnées plus que de documents. En outre, avec le travail collaboratif, on a affaire à plusieurs auteurs et de multiples versions. Dès lors, est-ce la fin du document ? Un expert donne son point de vue, en introduisant les notions de traces, de conservation et de gouvernance...
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    34 milliards de dollars c'est la somme dépensée par la société IBM pour devenir numéro un sur le marché du cloud computing.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Nouveaux membres