Des Mooc contre un nouvel illettrisme : l'absence de compétences numériques

Le 31/03/2014 (Mis à jour le 07/04/2014) - Par Clémence Jost
17 % seulement des jeunes européens sans emplois ont un profil en ligne sur des plateformes comme LinkedIn ou Viadeo. (Geoff Greene/Flickr)

90 % des emplois nécessiteront des compétences numériques d'ici 2020. Et selon Neelie Kroes, la vice-présidente de la Commission européenne en charge de la stratégie numérique, "nous ne sommes pas prêts". Pour y remédier, elle annonce le lancement d'un réseau de Mooc (Massive open online courses), ces cours en ligne en accès libre, afin que tous les citoyens européens puissent acquérir les compétences numériques qui leur manquent ; et ainsi répondre, à terme, aux besoins des entreprises. 

Celles-ci sont elles aussi invitées à rejoindre le réseau, qui fait partie de l'initiative Startup Europe afin de contribuer à la publication de contenus et échanger sur la plateforme Open Education Europa. Car leur expertise en la matière est précieuse pour Bruxelles, qui révélait en février les résultats d'une étude selon laquelle 25 % des entreprises déclaraient manquer de développeurs. Un tiers d'entre elles estimaient même que leurs formations n'étaient pas adaptées.

Si le secteur du web est celui qui génère la plus forte croissance économique en Europe, des centaines de milliers de postes restent vacants par manque de personnel qualifié.

Quand savoir lire et écrire ne suffit plus

"L’absence de compétences numériques est une nouvelle forme d’illettrisme, déclarait Neelie Kroes dans le cadre de la semaine Get On Line, dédiée à la recherche d'emploi en ligne ; quand j’étais enfant, il s’agissait d’apprendre à lire et à écrire. Aujourd’hui, il faut apprendre à faire des recherches sur internet et à programmer ».

L'entreprise privée p.a.u. Education, spécialisée dans les services pour l'enseignement, est chargée de la gestion de ces ​Mooc, déjà disponibles sur le site Iversity.

À lire sur Archimag