Publicité

Bruxelles lance son portail open data

  • Open Data.jpg

    Lors de son ouverture, le portail mettait seulement 175 jeux de données à la disposition des internautes. Un chiffre appelé à évoluer prochainement. (luckey_sun/Flickr)
  • Les jeux de données de la capitale belge peuvent être librement réutilisés par les internautes.

    Après Paris, Genève, Hong Kong ou Londres, c'est au tour de Bruxelles de se mettre à l'open data. La capitale belge vient de lancer son portail dédié à ses données publiques. A l'ouverture de la plate-forme, seulement 175 jeux de données étaient mis à disposition des internautes mais ce chiffre devrait rapidement s'accroître au fur et à mesure de la production documentaire des différents services municipaux.

    Disponible en trois langues (français, néerlandais, anglais), le portail propose des données publiques sur différents thèmes : population, élections, transports, culture... Six jeux de données sont d'ores-et-déjà consacrés aux bibliothèques. On peut ainsi y consulter le "Top 100 des livres empruntés" et la localisation des bibliothèques francophones de Bruxelles.

    Comme la majorité des portails open data, celui de Bruxelles a fait le choix de la "Licence ouverte". Les internautes peuvent donc récupérer, modifier et publier ces jeux de données.
    Bruxelles rejoint d'autres villes belges engagées dans l'ouverture des données publiques : Gand, Anvers et Courtrai.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre d'avis émis par la Commission d'accès aux documents administratifs depuis 1978.

    Recevez l'essentiel de l'actu !