Publicité

30 milliards d'euros : le coût des pertes de données en France

  • informatique.jpg

    La France se classe au 21ème rang sur 24 pour la protection de ses données (Archimag)
  • Plus d'un tiers des entreprises françaises a déjà subi des pertes de données.

    C'est un classement peu reluisant pour notre pays. La France se trouve à la 21ème place (sur 24 pays étudiés) pour la protection de ses données. Le coût des pertes de données est évalué à 30 milliards d'euros auxquels il faut ajouter 11 milliards d'euros provoqués par les interruptions de service. Selon une étude menée par le cabinet Vanson Bourne pour le compte de l'entreprise EMC, "les chiffres français soulignent cruellement les risques auxquels sont exposées les entreprises". 

    37 % des organisations françaises reconnaissent avoir subi des pertes de données et 39 % ont connu des "interruptions non planifiées". A l'origine de ces dysfonctionnements, trois causes principales : les pannes logicielles, les pannes matérielles et les pertes de puissance. Les décideurs informatiques interrogés ne sont pas tendres avec les systèmes actuels de protection : 88 % d'entre eux déclarent ne pas faire confiance aux solutions de protection de données pour satisfaire les défis futurs des entreprises. Et a l'ère du cloud triomphant, du big data et des technologies mobiles, 61 % des informaticiens reconnaissent l'étendue des défis à affronter.

    "Les entreprises françaises sont encore en retard sur les investissements nécessaires car elles trop préoccupées par le coût frontal de ces investissements. Les pays anglo-saxons raisonnent en termes de retour sur investissement constate Luc Esprit, responsable des ventes chez EMC. 

    Les pays asiatiques sont les plus aguerris

    A l'échelle mondiale, l'étude Vanson Bourne / EMC estime le coût total des pertes de donnés à 754 milliards de dollars (environ 660 milliards d'euros). Les pays asiatiques apparaissent comme les plus aguerris aux risques de perte de données : la Chine, Hong Kong et Singapour occupent respectivement les 1ère, 2ème et 4ème place en matière de protection. Hors Asie, les Pays-Bas et les Etats-Unis (3ème et 5ème places) tirent leur épingle du jeu. En revanche, la Suisse, la Turquie et les Emirats arabes unis font figure de mauvais élèves en occupant les trois dernières places du classement;

    L'étude Vanson Bourne / EMC a été réalisée auprès de 3 300 décideurs informatiques dans 24 pays (200 en France) dans des entreprises privées et publiques de plus de 250 employés.

     

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.