Publicité

Les banques toujours plus friandes de données

  • fb.png

    L'amitié garante de votre santé financière ? (Pixabay/Simon)
  • Les organismes de crédits réfléchissent à la possibilité d’utiliser les données des réseaux sociaux pour connaître votre solvabilité.

    On savait les assurances et les banques en avance sur les technologies Big Data. L’explosion des données leur permet d’appréhender le futur grâce à l’analyse prédictive ou encore de mieux cibler leurs clients. Les investissements sont nombreux pour stocker et exploiter leurs données mais aussi pour en acheter d'autres. 

    Les géants du web, et notamment les réseaux sociaux, sont les entreprises qui possèdent le plus de données sur nos habitudes et nos comportements. Il n’est donc pas surprenant de les voir marchander ces données vu la valeur que l’on peut en tirer. Facebook l’a bien compris et, dans un brevet déposé le 4 août, compte permettre aux organismes de crédits d’examiner les notes de crédits des amis d’un demandeur de prêt sur son réseau social.

    Optimiser sa connaissance client par la donnée

    Un score de crédit moyen sera déterminé selon la solvabilité de vos amis et déterminera ainsi si vous êtes éligible ou non à un prêt. Les critères traditionnels comme l’âge, l’historique de crédits, le nombre d’enfants ou le salaire pourraient donc être enrichis de la bonne santé financière de vos amis.

    Ce brevet a cependant peu de chances d’être appliqué en France. Le “credit scoring”, l’évaluation des clients par les banques, est largement encadré par la commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). Il démontre néanmoins les possibilités toujours plus immenses du Big Data concernant la connaissance client.

     

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.