Publicité

Jack : une nouvelle appli pour envoyer des messages à retardement

  • Jack.jpg

    Il est même possible de s'envoyer soi-même un Jack afin de se rappeler des promesses ou de bonnes résolutions que l'on a prises. (DR)
  • Une étonnante application à contre-courant de nos pratiques actuelles...

    Depuis mi septembre, si une copine vous dit "J'attends un Jack", cela ne veut plus forcément dire que son "mec" est en retard à leur rendez-vous. Il y a de grandes chances pour qu'elle ait reçu un "message à retardement" envoyé depuis la toute nouvelle application de messagerie baptisée Jack et imaginée par une équipe de développeurs belges. A mille lieux de l'instantanéité et de l'infobésité qui caractérisent aujourd'hui notre rapport à la messagerie électronique, Jack vous permet de redécouvrir le plaisir d'attendre un message, ou de susciter une émotion chez l'autre en lui en envoyant un.

    Comment ça se passe ?

    Votre portable vous annonce qu'un Jack vous a été envoyé par l'un de vos proches. Comme un SMS ou un mail, ce Jack peut contenir du texte, une photo, un fichier audio ou une vidéo. Pourtant, vous ne pourrez ouvrir ce message qu'à la date et l'heure fixées par l'expéditeur. Pire, impossible pour vous de connaître le moment précis du "déverrouillage" du Jack. Seule une barre de progression vous donnera une indication sur ce moment où vous pourrez (enfin) consulter le message. Et l'attente peut être longue : 5 minutes, 2 heures, 1 semaine, 3 mois ou même 2 ans !

    Si envoyer un Jack vous oblige à télécharger gratuitement l'application disponible depuis mi septembre sur l'AppStore et Google Play, il vous est possible d'en envoyer un à n'importe lequel de vos proches, que celui-ci l'ait téléchargée ou pas. Il recevra un SMS l'informant de l'arrivée d'un Jack et l'invitant à télécharger l'application pour le consulter s'il ne l'a pas encore fait. 

    Bousculer nos pratiques

    "Le temps est une émotion", insiste l'application qui mise sur notre incapacité actuelle à attendre pour ouvrir un message que l'on vient de recevoir. L'idée de Jack est justement de prendre à rebours notre boulimie d'information, de partage et d'échange, de bousculer nos pratiques et de nous mettre un tantinet à l'épreuve pour éprouver à nouveau cette sensation (oubliée ?) de l'attente, source d'émotions diverses. 

       

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.