Article réservé aux abonnés Archimag.com

Comment favoriser la littératie informationnelle ?

  • ordinateur_jeune.jpg

    ordinateur-adolescence
    La connaissance (personnelle) médiatisée, relayée, commentée, étayée prenant une place plus prégnante que le savoir scientifique, moins populaire au sens algorithmique du terme. (CollegeDegrees360 via Visual Hunt / CC BY-SA)
  • Tout pousse aujourd’hui au numérique, dans l'entreprise comme à l’extérieur, cela devient même une obligation. Le numérique donne l'accès au savoir et permet tout simplement de travailler. Mais que faire pour les personnes souffrant d'"incompétence informationnelle" ?

    1. Pour une définition de la littératie informationnelle

    La littératie informationnelle - en anglais “information literacy” - est « l’alphabétisation dans le domaine de l’information ». Cette expression  semble avoir été utilisé pour la première fois en 1974, par Paul Zurkowski, président de l’US Information industries association, et était appliquée à l’activité industrielle et commerciale afin de résoudre des problèmes d’information.

    Dans le domaine des bibliothèques, c’est l’Association des bibliothèques américaines (American library association, ALA), en 1989, qui précise que « to be information literate, a person must be able to recognize when information is needed and have the ability to locate, evaluate and use effectively the needed information”.

    Trouver, évaluer et exploiter

    Si la notion « d’information literacy » peut se définir aujourd’hui comme être compétent dans l’usage de l’information, cela « signifie que l’on sait reconnaître quand émerge un besoin d’information et que l’on est capable de trouver l’information adéquate ainsi que de l’évaluer et de l’exploiter » (Chevillote, 2005 ). « La recherche d’information (à visée documentaire et de construction de connaissances) est une activité complexe qui exige du lecteur-utilisateur la maîtrise d’environnements techniques et de pratiques documentaires, de notions sur son objet de recherche, d’orientation spatiale dans les espaces virtuels, de résolution de problèmes, de prise de décision… Les compétences requises sont nombreuses » (Juanals, 2003).

    2. L’information au centre

    Ainsi, on peut dire que maîtriser l’information correspond à la capacité de chacun d’apprendre à utiliser effectivement et efficacement l’information au travers d’opérations de recherche, d’extraction, d’organisation, d’analyse et d’évaluation, à des fins concrètes de prise de décisions ou de résolution de problèmes dans la société. En effet, dans le contexte économique, éducatif et social actuel, l’information est numérique, abondante et facile d’accès pour le plus grand nombre. Les savoirs eux semblent en constante évolution, parfois mouvants ou même en permanence remis en question. Les nouvelles pratiques informationnelles interrogent les modalités de travail ainsi que les dispositifs qui organisent la mise à disposition de l’information.

    C’est dans ce contexte que le numérique est largement promu, car il est censé à la fois faciliter l’appréhension de savoirs complexes et faciliter-adapter-changer les pratiques professionnelles en s’appuyant sur des méthodes et des outils numériques. Le terme de « numérique » semble supplanter un certain nombre d’autres expressions, comme « technologies de l’information et de la communication », ou encore « société de l’information ». Du point de vue de l’information, elle est qualifiée de numérique pour signifier cette matérialité particulière qui provient d’un processus de numérisation. Ce qui signifie que l’information subit un processus pour être numérique, elle ne naît pas numérique, elle le devient.

    Isolement dans le processus d’apprentissage

    Du point de vue des dispositifs, il s’agit d’une organisation particulière des informations numériques traitées et mises ensemble pour être communiquées dans des systèmes cohérents. On peut dire que l’on a des dispositifs qui permettent de proposer des informations sous la forme de contenus organisés grâce à des ....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    La sensibilité aux problématiques des données personnelles s’est aujourd’hui généralisée : maîtrise de sa réputation, protection de sa vie privée, propriété sur ses propres données. Mais un nouveau règlement européen vient d'être pris. + Numéro 300 ! Pour fêter cet événement, Archimag vous livre ses secrets de fabrication et dévoile les coulisses de la rédaction !
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    C'est le nombre de documents relatifs aux attentats du 13 novembre 2015 et mis en ligne sur le site des Archives municipales de Paris.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.