Vers une nouvelle gouvernance d'internet

Le 21/09/2017 (Mis à jour le 22/09/2017) - Par Bruno Texier
La nouvelle gouvernance d'internet n'aura, pour l'instant, pas d'impact sur nos habitudes de navigation (Ai.Comput'In / Visualhunt)

Après le désengagement des Etats-Unis de la principale société chargée d'organiser le bon fonctionnement d'internet, la gouvernance du web se conjugue désormais en mode multipartite. Les gouvernements et les entreprises du numérique jouent de leur influence au mieux de leurs intérêts.

Le 1er octobre 2016, une révolution silencieuse a eu lieu. Ce jour-là, l'organisation en charge du fonctionnement d'internet coupait le cordon ombilical qui la reliait au gouvernement américain.

L'Icann (Internet corporation for assigned names and numbers) qui était sous le contrôle du département du Commerce à Washington depuis 1998 s'est émancipée de sa tutelle. Peu connue du grand public, cette société de droit privé à but non lucratif joue un rôle essentiel dans la bonne marche d'internet. C'est elle qui... 

Discrète la gestion de contenu ? Il est vrai que depuis quelque temps, on entend plus facilement parler de dématérialisation ou de transition digitale que d’ECM. Pourtant, les éditeurs du domaine sont loin d’avoir mis la clé sous la porte et semblent même bien se porter. D’autant que les métiers eux-mêmes en sont devenus adeptes. Signe que, face aux nouveaux besoins des entreprises et à la concurrence des technologies du cloud, la gestion de contenu a su évoluer pour rester indispensable.
  ou  Abonnez-vous

À lire sur Archimag