Les Français ne sont pas des geeks...

Le 23/10/2017 (Mis à jour le 26/10/2017) - Par Bruno Texier
Moins de la moitié des Français se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois (Pixabay / Fancycrave1)

Selon une étude réalisée par Eurostat, les Français boudent les réseaux sociaux, lisent peu la presse en ligne et utilisent le commerce électronique avec modération.

C'est une étude qui risque de briser quelques certitudes. Les Français sont les Européens qui utilisent le moins les réseaux sociaux : 44 % des hommes et 49 % des femmes (de 16 à 74 ans) se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Ils arrivent donc en 28ème et dernière position parmi les nations de l'Union européenne. Le premier rang est occupé par la Hongrie (85 % de femmes, 81 % d'hommes). La moyenne européenne s'établit à 65 % pour les femmes et 61 % pour les hommes.

Selon une enquête réalisée par l'organisme européen de statistiques Eurostat, les Français ne sont guère mieux placés en matière de lecture de la presse en ligne. Ils se situent en effet à l'avant-dernière place (devant l'Irlande) avec 57 % et 55 % d'hommes qui ont lu la presse en ligne au cours des trois derniers mois. En tête, la Lituanie plébiscite l'actualité dématérialisée avec un taux de 93 % des habitants qui se sont rendus sur un site de presse en ligne au cours des trois derniers mois.

Equipement électronique pour les hommes, articles de sport pour les femmes

En revanche, les banques en ligne semblent séduire les Français qui se placent à la 9ème place des utilisateurs les plus réguliers : 71 % des femmes et 68 % des hommes ont consulté leurs comptes en banque par internet au cours des trois derniers mois. Le classement est dominé par la Finlande avec 92 % d'utilisateurs en ligne.

L'étude d'Eurostat fait par ailleurs apparaître une tendance commune à tous les pays de l'Union européenne : les hommes sont très largement majoritaires à commander en ligne des équipements électroniques : 31 % d'hommes contre 17 % de femmes (moyenne européenne) et respectivement 29 % et 11 % en France. A l'inverse, l'achat en ligne de vêtements et d'articles de sport est un activité majoritairement féminine dans tous les pays de l'Union européenne : 68 % contre 56 % des hommes (moyenne de l'UE).

À lire sur Archimag