Article réservé aux abonnés Archimag.com

Big data au passé, présent et futur

  • o-INTERNET-PRIVACY-facebook.jpg

    Toute personne dispose du droit de décider et de contrôler les usages qui sont faits des données à caractères personnel la concernant, dans les conditions fixées par la loi.
  • On sait tout, sur les réseaux sociaux, de votre passé. On prétend prédire ce qu’il va vous arriver grâce à des programmes prédictifs. La loi pour une République numérique et le règlement général sur la protection des données personnelles tentent aujourd’hui de dresser des paravents pour protéger votre vie privée.

    Un mauvais algorithme avec beaucoup de data serait supérieur à un bon algorithme avec peu de data estiment des spécialistes de l’intelligence artificielle. C’est dire la puissance du big data qui permet de tout savoir et prétend tout prévoir.

    Google enregistre toutes nos requêtes, Facebook sait ce que l’on aime, Amazon connaît notre localisation, iTunes répond à nos goûts musicaux et YouTube les devine.

    Le plus terrible est que toutes ces informations détenues par les Gafam (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft.) sont conservées depuis notre premier clic sur leur site et qu’ils entendent les garder ad vitam aeternam.

    1. Plongée dans le passé

    Le 18 décembre 2013 à 9 heures 24, Judith Duportail écrit son premier « Hello » sur Tinder. En mars 2017, elle obtient de ce réseau social de rencontre les... 

    ...archives de la totalité de ses connexions et propos échangés lors de 870 « matchs ». Tinder lui a envoyé, à sa demande insistante, l’équivalent de 800 pages dans lesquelles toute une partie de sa vie intime remonte à la surface, extirpée de ses souvenirs enfuis.  Tous ses « like » ....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Exposer est un temps fort dans la vie d’un service d’archives. Où différents éléments du fonds vont être sortis, peut-être en dehors même des murs, à moins qu’il s’agisse d’une exposition virtuelle. Les motivations pour monter une exposition sont multiples, internes ou externes, répondant en particulier à une demande culturelle ou éducative. Il faut des mois, voire davantage, pour mener à bien une exposition. Des budgets parfois importants sont engagés, sans compter la mobilisation des agents. Alors, autant bien se préparer - une norme Afnor apporte un cadre -, en veillant à bien choisir son matériel d’exposition.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    21
    C'est le taux de lecteurs français qui lisent un ouvrage sur liseuse, sur tablette ou sur téléphone.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.