Révolution numérique : quels impacts sur les organisations ?

Le 05/01/2018 (Mis à jour le 07/01/2018) - Par Axelle de la Tousche
Étude ad hoc réalisée par l’Ifop pour Julhiet Sterwen. Enquête réalisée en ligne du 17 au 28 juillet, et du 21 au 25 août 2017, via la sollicitation du panel Bilendi. Deux échantillons ont été interrogés : un échantillon principal de 500 collaborateurs da

Le baromètre digital workplace de Julhiet Sterwen en partenariat avec l’Ifop étudie la perception de la révolution numérique par les collaborateurs de grandes entreprises, ses impacts et les enjeux pour les années à venir. L’édition 2017 en est la seconde : quelles sont les évolutions ?

Comment est vécue aujourd’hui la transformation par les collaborateurs et les managers ? Pour bénéficier d’une vision complète, le baromètre digital workplace décline différents angles d’analyse : du point de vue de l’organisation, du management, des nouveaux outils et de leurs usages. Nous nous sommes également posé la question de la variabilité de ces impacts selon la taille de l’entreprise. Quelles sont les différences de perception des collaborateurs ?

Ressenti et impacts

Certaines tendances détectées en 2016 se confirment cette année, comme le sentiment de vivre une révolution avec la transformation digitale (62 % vs 53 % en 2016), ce qui est encore plus marqué auprès des managers. À l'inverse, d'autres s'infirment...    

Exposer est un temps fort dans la vie d’un service d’archives. Où différents éléments du fonds vont être sortis, peut-être en dehors même des murs, à moins qu’il s’agisse d’une exposition virtuelle. Les motivations pour monter une exposition sont multiples, internes ou externes, répondant en particulier à une demande culturelle ou éducative. Il faut des mois, voire davantage, pour mener à bien une exposition. Des budgets parfois importants sont engagés, sans compter la mobilisation des agents. Alors, autant bien se préparer - une norme Afnor apporte un cadre -, en veillant à bien choisir son matériel d’exposition.
  ou  Abonnez-vous

À lire sur Archimag