Publicité

Les revenus numériques du "Guardian" dépassent ceux du papier

  • guardian_abo.png

    155 millions de visiteurs de rendent chaque mois sur le site du Guardian (The Guardian)
  • Le quotidien britannique qui a misé sur la générosité de ses lecteurs plutôt que sur le modèle payant semble en passe de gagner son pari.

    Pour la première fois de l'histoire du Guardian, les revenus générés par le numérique ont dépassé les revenus tirés de l'édition papier. Selon l'exercice 2017-2018, le chiffre d'affaires du numérique s'est élevé à 108,6 millions de livres sterling (environ 122 millions d'euros) contre 107,5 millions de livres (environ 121 millions d'euros). 

    Les revenus générés par le numérique ont connu une très forte hausse de 15 % sur une année. Dans le même temps, ceux du papier ont baissé de 10 %. Le site du Guardian a attiré en moyenne 155 millions de visiteurs uniques mensuels contre 140 millions l'année précédente.

    Troisième voie

    Ce succès s'explique par une stratégie originale. L'éditeur du Guardian (Guardian Media Group) a en effet misé sur les contributions financières volontaires de ses lecteurs plutôt que sur le modèle payant qui prévaut sur de nombreux sites d'information. Une page du site propose en effet aux lecteurs de "prendre un engagement" en procédant à un don à partir de 6 euros au rythme mensuel ou "quand vous en avez envie". 

    Le résultat enregistré en 2017-2018 est encourageant pour David Pemsel, directeur général du (Guardian Media Group), qui estime avoir créé "une troisième voie pour payer un journalisme de qualité".

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    30 000 euros, c'est l'amende infligée par la Cnil à l'OPH de Rennes Métropole

    Recevez l'essentiel de l'actu !