Article réservé aux abonnés Archimag.com

Quel outil choisir pour gérer vos notes ? Découvrez notre comparatif d'applications payantes et gratuites

  • ordi_postit.jpg

    post-it
    Les très gros éditeurs ont compris l’intérêt de proposer des outils dédiés à la gestion de notes. Cela leur permet de capter l’utilisateur et de le garder dans leur écosystème plutôt que de le voir partir vers des solutions concurrentes. (Pixabay/Geralt)
  • Plébiscités par les professionnels de l’information qui travaillent en mode collaboratif, les outils dédiés à la gestion de notes enrichissent régulièrement leurs fonctionnalités. Le marché est occupé par les mastodontes de l’économie numérique, mais il reste de la place pour les éditeurs qui font preuve d’imagination. Le tout à des prix compétitifs, voire gratuits. Voici notre comparatif entre applications mobiles (Evernote et Post it Plus App), applications de bureau (Google Keep et Microsoft OneNote), réseaux sociaux d'entreprise (Jalios et Jamespot) et d'autres types de solutions (MindManager, Sherpany et Visiativ).

    En quelques années, ils sont devenus les outils incontournables du travail en mode collaboratif. Les programmes de prise de notes sont apparus au début des années 2000 et, depuis, n’ont cessé de se répandre. Leur succès s’explique aisément, car leurs atouts sont considérables : pratiques, faciles à prendre en main, accessibles en mobilité, ouverts aux formats multimédias (souvent), gratuits (parfois)...

    Accéder directement au comparatif

    Les outils sélectionnés ici appartiennent à plusieurs univers :

    • les applications mobiles ;
    • les applications bureau ;
    • les réseaux sociaux d’entreprise (RSE).

    En réalité, les frontières entre ces trois univers ont tendance à s’estomper, car la plupart de ces outils fonctionnent indistinctement sur ordinateur fixe et appareil mobile. Grâce à la synchronisation, il est même possible de commencer une note sur un ordinateur, de la modifier sur un téléphone et de la partager via une tablette.

    Réduire le nombre de clics

    Les très gros éditeurs ont compris l’intérêt de proposer des outils dédiés à la gestion de notes. Cela leur permet de capter l’utilisateur et de le garder dans leur écosystème plutôt que de le voir partir vers des solutions concurrentes. L’utilisateur, de son côté, y trouve également son avantage. Il peut passer d’une application à une autre en réduisant le nombre de clics chronophages (identification, mot de passe, etc.). Une fois dans son espace de travail, il peut par exemple envoyer une photographie ou un document créé sur tableur en restant dans le même environnement.

    Microsoft OneNote illustre bien ce principe. Ce bloc-notes numérique est intégré à la célèbre suite bureautique Office du géant de Redmond. Le passage entre les différents services (Word, Excel, etc.) et OneNote se fait donc sans accroc. L’interface graphique est déclinée sur l’ensemble de la suite : pratique ....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Archimag-313
    Aujourd’hui, on parle de data ou de métadonnées plus que de documents. En outre, avec le travail collaboratif, on a affaire à plusieurs auteurs et de multiples versions. Dès lors, est-ce la fin du document ? Un expert donne son point de vue, en introduisant les notions de traces, de conservation et de gouvernance...
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    34 milliards de dollars c'est la somme dépensée par la société IBM pour devenir numéro un sur le marché du cloud computing.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Nouveaux membres