Article réservé aux abonnés Archimag.com

RPA et IPA : des processus métier autonomes et intelligents

  • RPA_umanis.jpg

    automatisation
    Les activités à fort volume, mais répétitives et stables dans leur processus sont logiquement les premières candi- dates à l’automatisation. (Freepik)
  • L’amélioration et l’optimisation des processus métier font figure de défis permanents en entreprise, avec pour objectif de gagner toujours plus en qualité, en productivité et en réduction de coûts. La robotic process automation (RPA) et sa version plus récente dopée à l’intelligence artificielle, l’IPA, représentent les dernières avancées technologiques dans ce domaine, applicables dès maintenant.

    Si la transformation numérique connaît un début pour chaque entreprise, elle ne prendra probablement jamais fin. L’accélération des innovations technologiques autour de la donnée, devenue la matière première centrale des stratégies d’entreprise, commence à se faire ressentir dans la vie professionnelle de chacun, et nous n’en sommes qu’aux prémices. L’automatisation des processus fait partie de ces bouleversements du quotidien en permettant de réduire, voire éliminer, les tâches à faible valeur ajoutée et fastidieuses, quel que soit le secteur d’activité.

    L’automatisation franchit un palier avec la RPA

    Mature depuis seulement deux ans environ, la RPA, autrement dit l’automatisation robotique des processus, est une solution logicielle non invasive qui reproduit les activités humaines en manipulant de grandes quantités de données produites, stockées et consommées. Grâce à une puissance de calcul désormais suffisante, les robots nés de l’implémentation d’une solution RPA peuvent ainsi traiter ces données et effectuer tous types de tâches simples. Les activités à fort volume, mais répétitives et stables dans leur processus sont logiquement les premières candidates à l’automatisation.

    banniere_digitech

    Parmi les processus les plus automatisés, on trouve ainsi la gestion de documents et d’enregistrements, la gestion des réclamations, réservations, factures et plus largement de la relation client, les processus RH de type « onboarding » et « offboarding » de collaborateurs, les changements d’adresse et toutes sortes de processus IT.

    Les bénéfices pour les métiers qui implémentent ce type de solutions ne se limitent pas qu’à l’économie de temps humains sur des tâches simples, mais vont aussi s’étendre à l’amélioration de l’expérience client, la prévention et la détection des fraudes, l’adaptation à l’évolution des contraintes règlementaires ou bien à la création de valeur ou de nouveaux services.

    RPA + IA = IPA

    Implémenter des solutions de RPA dans son organisation est donc une manière de faire évoluer fortement l’exécution de ses processus métier, mais il est possible d’aller plus loin encore en ajoutant aux robots des caractéristiques d’intelligence artificielle. Ce que l’on nomme l’intelligent process automation va leur apporter des capacités cognitives et d’apprentissage, permettant à un processus de prendre des décisions sans intervention humaine.

    Ces robots dématérialisés deviennent ainsi capables de reconnaître des images (OCR), des voix et des sons (reconnaissance vocale), d’effectuer des analyses sémantiques (NLP), d’analyser des comportements et des sentiments grâce à leurs capacités cognitives, d’apprendre grâce au machine learning, d’interagir avec des personnes et même d’autres robots, tels que des chatbots. Tous les moyens sont ainsi disponibles aujourd’hui pour implémenter des robots intelligents et autonomes dans l’entreprise.

    Comment implémenter des robots intégrant des fonctions d’IA ?

    Plusieurs solutions de RPA et d’IPA existent sur le marché, elles permettent de créer un ou des milliers de robots dotés d’IA, de les déployer sur des serveurs dans un cloud privé ou public et de les piloter depuis n’importe où. Toutefois, la bonne réussite d’un projet de déploiement RPA-IPA repose avant tout s....

    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !

    Archimag-320
    Nouvelle stratégie, réforme, réorganisation, choix économique, digitalisation… Les raisons d’une mutualisation ou d’une fusion de centres de documentation peuvent avoir diverses origines.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    48
    C'est le pourcentage des entrepreneurs qui craignent des risques d'erreur administrative liés à la dématérialisation des procédures de création d'entreprise.

    Recevez l'essentiel de l'actu !