Publicité

3 outils gratuits pour devenir un pro de LinkedIn

  • Linkedin Archimag.jpg

    De simples outils gratuits peuvent vous faire passer d'amateur à pro sur le réseau social LinkedIn. (Pixabay/geralt/CJO)
  • 345 millions de personnes sont inscrites sur le réseau social professionnel LinkedIn. En novembre 2014, le nombre d’utilisateurs français a dépassé les 8 millions. Comment tirer le meilleur profit de ce réseau social et comment se distinguer ? 

     

    Klout
    klout.com/home

    Klout est un outil gratuit - pouvant être ajouté à la liste des fonctionnalités proposées par LinkedIn - qui évalue la présence sur les réseaux sociaux.

    Pour une personne enregistrée sur LinkedIn, l’intérêt d’adopter cette fonctionnalité repose sur une idée simple : l’évaluation de l’e-réputation permet de mesurer la médiatisation de son profil. Klout permet d’analyser l’activité ainsi que les relations des utilisateurs sur les réseaux sociaux (LinkedIn mais aussi Twitter et Facebook si l’utilisateur complète son profil).

    L’application calcule automatiquement un Klout Score, compris entre 0 et 100, qui correspond à l'influence de l’utilisateur sur les réseaux sociaux. La formule de calcul, gardée secrète, semble reposer sur l’engagement sur les réseaux sociaux comme le nombre de retweets, de partages et de commentaires. Des entreprises utilisent déjà cet outil pour mesurer l’influence des candidats sur les communautés en ligne.


    Rapportive
    rapportive.com

    Rapportive est un plug-in qui ajoute une fonctionnalité très intéressante à LinkedIn en cas d’utilisation de Gmail. La finalité est la présentation automatique des informations relatives à un contact sous la messagerie Gmail.

    En installant cet outil, l’utilisateur dispose d’une fiche de renseignements, recueillis automatiquement sur les réseaux sociaux dont LinkedIn, sur les contacts envoyant des emails. Il n’est pas alors nécessaire de rechercher qui est le contact qui adresse un mail. L’outil recueille de nombreuses informations : nom, prénom, société, poste, photo, ville, pays. Ces informations sont obtenues directement via le compte LinkedIn du contact. Si la personne dispose d’un compte Twitter et Facebook, ces renseignements apparaissent sur sa fiche.

    Disponible sous différents navigateurs (Chrome, Firefox, Safari) Rapportive amasse donc toutes les informations et les présente à l’utilisateur. Si vous consultez un mail dont vous êtes l’auteur, Rapportive affiche vos propres informations LinkedIn : un bon moyen de vérifier qu’elles soient bien à jour. Enfin, si l’utilisateur reçoit un mail d’un correspondant avec lequel il n’est pas en contact sur LinkedIn, un bouton permet de l’ajouter directement à son réseau.


    Resume Builder
    resume.linkedinlabs.com

    Resume Builder est un outil gratuit très intéressant pour les personnes inscrites sur LinkedIn. Avoir son curriculum vitae en ligne ne suffit pas toujours. Les candidatures papiers et électroniques sont encore pléthores. Resume Builder repose sur un fonctionnement très simple : à partir des informations renseignées sur un compte LinkedIn, Resume Builder génère un CV.

    Pour cela, il suffit de se connecter avec ses identifiants LinkedIn. L’utilisateur peut choisir un style parmi une liste de modèles graphiques proposés. Il fait également le choix des parties renseignées (expérience, photo, contact, compétences, diplômes…) qui apparaîtront sur le document. Pour modifier les informations présentes sur le CV, il est nécessaire d'actualiser son profil directement sur LinkedIn, ce qui permet de garder son compte à jour. Il ne reste alors plus qu’à choisir le degré de confidentialité du fichier. Soit le CV est privé, soit l’utilisateur peut le rendre public.

    Atout majeur : il est possible de télécharger le fichier édité par Resume Builder au format pdf, ce qui permet de l’imprimer pour une candidature papier, mais aussi de le transmettre en pièce jointe par email. 

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    identifient la veille collaborative comme faisant partie de leurs sujets prioritaires. Cependant, si les veilleurs sont conscients de la nécessité de la mettre en place, ils ne savent pas trop par quel bout commencer. Ils sont en attente de retours d'expérience, de trucs, d’astuces et de bonnes pratiques pour convaincre leurs collègues d’adhérer et participer à ce nouveau projet.

    Recevez l'essentiel de l'actu !