Article réservé aux abonnés Archimag.com

La postvention : transformer la crise en une stratégie pour l'entreprise et le management

  • postvention_crise_management_entreprise.jpg

    postvention-crise-management-entreprise
    Postvention et management d'entreprise : "prêter son oreille à cette communauté de salariés qui aura essayé, qui se sera trompée parfois, mais qui aura réussi souvent à contourner les contraintes imposées". (Freepik/peoplecreations)
  • Et si, dans l’entreprise, nous faisions quelque chose de la crise vécue, liée au Covid-19, pour construire le "monde d’après" ? Il est temps de proposer une nouvelle pratique de la crise en milieu de travail : la postvention. C'est à dire une démarche globale de management qui fait le pari que l’après d’une crise est l’avant de la suivante et que nous avons donc à apprendre d’elle. La postvention propose de comprendre que les répercussions d’une crise sont plus larges que là où les dégâts sont les plus visibles. 

    Temps de lecture : 7 minutes

    richard_lavergne_patrick_charrier_forhuman.jpgLe monde de la data a connu plusieurs crises qui ont sans nul doute balayé des principes qui fonctionnaient alors comme des certitudes. Preuve doit en être la mésaventure connue par la Nasa qui avait stocké dans les années 1970 ses archives de l’exploration martienne sur un microfilm de mauvaise qualité dont personne ne soupçonnait la fragilité (voir : Phillip J.L., (2001) "Le point de vue d’un généalogiste sur la conservation des documents électroniques", in Bulletin des Archives de France sur la conservation à long terme des documents électroniques, n° 6, 2001).

    Sur la donnée encore, la révolution du numérique a permis sa démocratisation galopante jusqu’à la rendre accessible à tout manipulateur de clavier compulsif là où, auparavant, il nous fallait un processus de sélection et d’investigation pour la produire, la rechercher, la décoder et l’utiliser.

    Aujourd’hui, produire et diffuser une information n’est plus réservé à une élite. La nouvelle compétence qui distingue celle-ci est de savoir la sourcer puis la mettre en perspective critique avant de s’en faire le héraut. Il y aurait du Copernic dans ces révolutions !

    enlightenedLire aussi : Design sprint : innover en 5 jours, c'est possible ?

    La crise du Covid est après ?

    Il doit en être de même avec cette période du Covid-19 qui nous impose un pas de côté dans la manière de comprendre et de gérer le volet humain d’une crise. En matière de gestion de crise en sciences humaines, le modèle de référence a été longtemps assurantiel, prudentiel et actuariel.

    Elle part du principe qu’une crise génère des dommages qu’il faut évaluer et chiffrer pour fixer le montant des réparations (volet assurantiel) ; que ces dispositifs cherchent à envoyer un message de responsabilité à une communauté qui y aurait souscrit directement ou non (volet prudentiel) ; que notre expérience des crises nous permette d’en déduire des modèles algorithmiques qui laissent présager des crises futures et, partant, du coût de votre police d’assurance (volet actuariel).

    enlightenedLire aussi : L’imperfection : un trésor pour votre entreprise ?

    Une ligne verte pour se donner bonne conscience

    C’est de cela dont il a été question avec la crise du Covid-19. La première réaction des entreprises pour se protéger de l’impact humain de cette situation extraordinaire a été de mettre en place des dispositifs d’écoute (ligne verte donnant accès à des psychologues) qui à la fois visent l’atténuation de l’....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    Bibliothèque-fake-news
    Les bibliothèques sont le lieu de tous les médias, traditionnels (livres, revues, cinéma…) et numériques (internet, réseaux sociaux, jeux…). Cela les met en bonne place pour prendre des initiatives contre les fake news. Les fausses informations se glissent en effet partout, atteignant des publics vulnérables, consentants ou tout simplement inattentifs.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    C'est le nombre de dossiers médicaux partagés ouverts par les assurés.
    Publicité

    Data 2020.PNG