Article réservé aux abonnés Archimag.com

Délégué à la protection des données : tout savoir sur les formations et la certification des compétences des DPO

  • dpo_protection_donnees_personnelles_formation_certification.jpg

    DPO-delegue-protection-donnees-formation-certification
    La certification des compétences du délégué à la protection des données, ou DPO, ne porte pas sur les compétences relationnelles, sur sa capacité d’organisation, de communication ou de conviction (savoir-être). (Freepik/@rawpixel.com)
  • Être ou devenir délégué à la protection des données (DPO ou DPD) suppose de posséder notamment certaines compétences techniques et juridiques. Des formations peuvent venir les compléter. Il est aussi possible d’obtenir une certification.

    Temps de lecture : 3 minutes

    mail Découvrez Le Brief de la Démat, la newsletter thématique gratuite d'Archimag dédiée à la transformation numérique des organisations.

    Délégué à la protection des données (DPO ou DPD) : définition

    La fonction de délégué à la protection des données (DPD, ou DPO pour data protection officer) est définie par les articles 37 à 39 du Règlement européen sur la protection des données (RGPD), qui précise que :

    « le délégué à la protection des données est désigné sur la base de ses qualités professionnelles et, en particulier, de ses connaissances spécialisées du droit et des pratiques en matière de protection des données, et de sa capacité à accomplir les missions visées à l’article 39 ».

    ´enlightenedLire aussi : Petit précis du RGPD : texte, formations et outils pour DPO

    DPO : quelles compétences ?

    Des travaux menés depuis 2018 par le ministère du Travail (DGEFP) sur le métier de DPD, en collaboration avec l’Afpa, l’Apec, la Cnil et l’AFCDP, ont permis de préciser les compétences attendues de la part d’un délégué à la protection des données (Voir la fiche métier du DPD, dans le référentiel de l’Apec « Les métiers de la data »).

    Métier aux activités transverses, le DPD demande des compétences techniques en informatique, en droit et dans les domaines techniques propres aux métiers présents dans son organisme. Le niveau d’expertise dans ces domaines doit être adapté à l’activité de l’organisme, à la sensibilité des traitements mis en œuvre et aux besoins en matière de protection et de sécurité des données personnelles.

    Le DPD doit également avoir une maîtrise de la gestion de projet et des techniques de communication pour pouvoir agir comme médiateur entre les directions métier, les exigences de conformité et leur mise en œuvre opérationnelle, et pour assurer la compréhension de la démarche et obtenir l’adhésion de l’organisme et....
    Cet article vous intéresse? Retrouvez-le en intégralité dans le magazine Archimag !
    patrimoine-numerisation
    Les archives ont encore de beaux projets de numérisation devant elles ! En effet, on trouve toujours sous forme papier ici des fonds anciens ou contemporains à fort intérêt patrimonial, là des documents qu’il est utile de mettre à disposition sous forme dématérialisée ou qui pourraient ainsi connaître une seconde vie - entendez régénérer de la valeur. Ce dossier rappelle le long engagement des institutions culturelles en France en faveur de la numérisation. Elles restent toujours actives sur ce front, tandis que le secteur privé connaît lui aussi des opérations d’ampleur. Trois exemples viennent l’illustrer.
    Acheter ce numéro  ou  Abonnez-vous
    À lire sur Archimag
    Le chiffre du jour
    dont 290 numéros en accès libre, soit 20 000 pages d'articles... Archimag met à jour sa collection en ligne ! Le magazine de référence des professionnels du management de l'information complète la numérisation de ses anciens numéros jusqu'en décembre 2020 et permet désormais aux internautes de consulter gratuitement ceux couvrant la période de sa création, en juin 1985, jusqu'en décembre 2015.
    Publicité

    Data 2020.PNG