Publicité

L’allemand Axel Springer investit dans la start-up française Qwant

  • Capture d’écran 2014-06-19 à 16.05.45.png

    Le moteur français Qwant assure la confidentialité à ses utilisateurs puisqu’aucune donnée personnelle n'est stockée.(qwant.com)
  • Le groupe de presse et éditeur allemand Axel Springer vient d’investir 5 millions d’euros dans le moteur de recherche français Qwant, soit 20% du capital du site. 

    Ouvert il y a un peu plus d’un an, Qwant se distingue par l’importance accordée aux vidéos et aux réseaux sociaux dans ses résultats, contrairement aux autres moteurs de recherche sur internet. La start-up française garantit la confidentialité à ses utilisateurs puisque qu'aucune donnée personnelle n'est stockée. Ce qui est un atout à une époque où les internautes tiennent à protéger leurs données personnelles sur internet.
    L'investissement d'Axel Springer de 5 millions d'euros devrait permettre à la société d’améliorer le site et de se lancer dans de nouveaux pays. Qwant est déjà disponible dans quinze langues telles que l'anglais, l'espagnol, l'italien, le polonais, l'hébreu, le chinois, le grec, l'arabe ou encore le japonais.

    Cet investissement fait suite à la lettre ouverte du patron d’Axel Springer à destination d’Eric Schmidt, directeur exécutif de Google, où il dénonçait la position dominante du moteur de recherche. Très loin des 2000 milliards de requêtes de Google, Qwant réalise tout de même une belle progression avec 507 millions de requêtes au bout de 10 mois d’existence (chiffres 2014 diffusés sur le blog de Qwant).

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    15
    C'est le nombre de pages numérisées issues des archives de la Société des Nations.

    Recevez l'essentiel de l'actu !