Publicité

Tablettes : un marché encore en baisse

  • 4891249900_9e9486d1c8_b.jpg

    Les ventes d'iPad ont baissé de 22,9% entre le premier trimestre 2014 et le premier trimestre 2015. Crédit : Tatsuo Yamashita (Flickr)
  • Les ventes de tablettes connaissent une nouvelle baisse. Le marché enregistre une chute de 5,9% sur le premier trimestre 2015.

    Le marché des tablettes connaît une nette baisse de ses résultats. Durant le dernier trimestre 2014, le marché enregistrait une diminution des ventes de 3,2% par rapport au dernier trimestre 2013. Le début de l’année 2015 confirme cette tendance. Le marché a chuté de 5,9% au premier trimestre 2015 comparé à la même période l’année dernière.

    Au moins trois facteurs peuvent expliquer la diminution des ventes de tablettes :

    1. Le taux d’équipement en tablettes ne cesse d’augmenter. Fin 2011, 4,9% des foyers français étaient équipés d’une tablette contre 28,7% au dernier trimestre 2013. On peut donc envisager que le taux a encore augmenté depuis.
    2. Selon les analystes du cabinet d’études IDC, le cycle de renouvellement des tablettes est plus long que prévu.
    3. Les tablettes font face à la concurrence des phablettes, ces smartphones dont l’écran est plus grand que celui des téléphones mobiles mais d’une taille inférieur à celui des tablettes. En France, 1,5 million de phablettes ont été vendues en 2015. 750 000 l’ont été durant le dernier trimestre 2014. La tablette subit donc la concurrence des phablettes qui gagnent peu à peu du terrain sur le marché du mobile.

    L’iPad en souffrance

    Selon les derniers résultats publiés par IDC, Apple occupe toujours la place de leader du marché des tablettes (26,8% de part de marché) grâce aux ventes d’iPad. Pourtant, cela fait maintenant cinq trimestres consécutifs que les ventes d’iPad diminuent. Durant le premier trimestre 2015, Apple a vendu 12,6 millions de tablettes : un chiffre qui témoigne d’une baisse des ventes de 22,9% par rapport au premier trimestre 2014.

    À lire sur Archimag

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.

    Le chiffre du jour

    63
    C'est la part des entreprises françaises qui adhèrent à la dématérialisation des notes de frais.

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Publicité

    2019_03_270x270_aidel-archimag_fondu.gif