Intelligence artificielle : Google lance une plateforme de ressources et un Mooc gratuits sur le machine learning

Le 01/03/2018 - Par Clémence Jost
Sur la plateforme, des filtres permettent à chacun d'identifier précisément les ressources qui le concernent, en fonction de son profil, du type de contenus qu'il recherche et du stade de développement de son projet. (Pixabay/Jeshoots)

Trois ans après le déploiement en open source de TensorFlow, son outil de machine learning, Google récidive pour démocratiser cette technologie et ainsi devenir la référence en matière d'intelligence artificielle. 

"Cette initiative a été lancée dans l’espoir que l’intelligence artificielle et ses bienfaits soient accessibles à tout le monde", explique Zuri Kemp, la Technical Program Manager de Google. Baptisée Learn with Google AI, cette nouvelle plateforme met gratuitement à la disposition de tous les internautes de nombreuses ressources (vidéos, documentation, tutoriaux, etc) ainsi que des cours en ligne sur le machine learning. Son objectif : que les débutant comme les confirmés puissent découvrir, apprendre les bases ou se perfectionner en intelligence artificielle et mettre en place des projets.

"L’intelligence artificielle peut résoudre des problématiques complexes et a le pouvoir de transformer des industries entières, poursuit Zuri Kemp, c'est pourquoi il est crucial qu’elle s'adapte à un large éventail de perspectives et de besoins humains. Une partie de la mission de Google AI est donc d’aider tout le monde à comprendre comment l’IA peut résoudre des problèmes difficiles, en faisant en sorte que toute personne intéressée par le machine learning puisse réussir".

Curious cat ?

Avec cette plateforme de ressources, Google souhaite devenir LE site de référence en matière d'intelligence artificielle et de machine learning. N'importe quel visiteur, depuis ceux que Google surnomme les "curious cats" (débutants) jusqu'aux chercheurs, avec des profils aussi variés qu'étudiant, manager, ingénieur logiciel ou même data scientist, peut en effet y trouver une incroyable documentation. Celle-ci est destinée à l'aider à développer ses projets, depuis le développement de l’idée au déploiement du modèle, en passant par la collecte des données, la préparation des données, la construction du modèle et l'évaluation du modèle. 

Et si vous vous preniez pour un employé de Google ?

En plus des nombreuses vidéos, exercices et tutoriels mis à la disposition des curieux, Google propose également un cours en ligne entièrement gratuit : le Machine Learning Crash Course (MLCC). Jusque-là, le MLCC était diffusé en interne, suivi par 18 000 salariés du groupe, afin de les familiariser avec le machine learning et l'intelligence artificielle. Ce programme d'une quinzaine d'heures propose des cours magistraux (dispensés par des chercheurs de Google, rien que ça !) mais aussi des leçons interactives, des exercices, des vidéos et des études cas. Pour entretenir le rêve, Google précise d'ailleurs dans son communiqué que c'est en appliquant ce qu'ils ont appris dans ce cours que certains de ses employés ont pu développer une réalité virtuelle pour Google Earth, optimiser la qualité du streaming de YouTube ou encore améliorer l'étalonnage de la caméra des appareils Daydream. 

Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Magazines Archimag !

La recherche d’information est le lot quotidien des documentalistes et veilleurs. Dans leurs outils, de plus en plus d’intelligence artificielle. Pour quels bénéfices ?
  ou  Abonnez-vous

Ce sujet vous intéresse? Retrouvez-en davantage dans les Guides Pratiques Archimag !

L’intelligence artificielle et le machine learning donnent un coup d’accélérateur aux technologies de l’information. Parallèlement, l’internet des objets suppose un pilotage intelligent et génère quantités de nouvelles données qu’il faut traiter. Les algorithmes sont au coeur des systèmes. Emergent des questions d’aide à la décision, de responsabilité, d’éthique, de valorisation des données, de risques de piratage. Des régulations s’imposent ; services et solutions ont besoin de repères.
  ou  Abonnez-vous

À lire sur Archimag