Publicité

OpenPaaS, la plateforme cloud collaborative financée par l’Etat

  • L’Etat a injecté 10,7 millions d’euros dans le projet OpenPaaS, une plateforme cloud collaborative 100% française sensée rivaliser avec Google et Microsoft.

    En avril dernier, un consortium d’entreprises mené par la société de services en logiciels libres Linagora a reçu une aide de l’Etat d’environ 11 millions d’euros pour développer son projet R&D de plateforme cloud collaborative et open source.

    Baptisé OpenPaaS, le projet a l’ambition de devenir une alternative viable à Google Docs ou la suite Office de Microsoft. La plateforme proposera les mêmes services (outils d’éditions collaboratifs en temps réel, création d’un réseau social d’entreprise, vidéoconférences, email, agenda…) mais en open source.

    L’ouverture de leur API facilitera ainsi la création et l’accueil d’applications sur la dite plateforme.

    Économies et sécurité en ligne de mire

    Cela fait déjà quelques années que le gouvernement préconise l’utilisation de logiciels open source, notamment au sein de ses ministères. Le financement du projet OpenPaaS dans le cadre du plan Investissements d’avenir n’est donc pas une surprise.

    Le poids des éditeurs de logiciels américains est tellement important dans les administrations et les entreprises que le développement d’une alternative française open source présente plusieurs avantages pour l’Etat.

    Des avantages d’abord économiques. Les contrats signés avec des prestataires comme Microsoft sont onéreux et doivent être renouvelés chaque année. A long terme, l’investissement dans une solution open source devrait donc être rentable.

    C’est aussi en terme de sécurité qu’OpenPaaS rassure. La solution 100% française ne possède aucuns liens avec le gouvernement américain. Faut-il encore que l’Etat, après avoir investi dans ce projet, impulse sa mise en place dans ses administrations.

    À lire sur Archimag

    Le chiffre du jour

    44
    C'est le pourcentage d'hommes français qui se sont rendus sur un réseau social au cours des trois derniers mois. Il s'agit du plus bas taux en Europe !

    Recevez l'essentiel de l'actu !

    Le Mag

    Tout Archimag, à partir de 9,50 €
    tous les mois.